Principal > Baies

Votre dermatologue

(erythema elevatum et diutinum)

Diagnostic différentiel

"Diagnostic différentiel des maladies de la peau"
Un guide pour les médecins
par ed. B. A. Berenbeyna, A. A. Studnitsina

L'étiologie et la pathogenèse de la maladie ne sont pas bien comprises. On ignore si l'érythème persistant et surélevé est une forme de granulome annulaire ou une maladie indépendante, qui serait basée sur une vascularite allergique du type du phénomène Arthus. Indiquer une relation possible de la maladie avec la paroprotéinémie.

La maladie se manifeste par des éruptions cutanées symétriques de petits éléments papuliers œdémateux et imposants, qui s’agrandissent progressivement pour former des plaques de 5 à 7 cm ou plus, aux contours irréguliers, aux bords valiformes. Leur couleur varie du rose au rouge foncé, mais peut éventuellement prendre des teintes jaunâtres, ce qui donne aux lésions une certaine ressemblance avec le xanthome. La texture des plaques est initialement douce, mais avec le temps, elle devient plus dense. La surface est lisse mais peut se décoller, parfois recouverte de croûtes. Les phénomènes rares incluent l'apparition d'hémorragies, de cloques, d'ulcérations dans la zone des plaques. Lorsque l'infection secondaire peut développer des formes végétatives. Une variété de symptômes cliniques est plus prononcée dans les formes généralisées. Il peut y avoir une éruption cutanée semblable à celle de l'érythème polymorphe exsudatif.

Parmi les sensations subjectives que l'on observe le plus souvent au stade initial de la maladie, on note des brûlures, des douleurs, rarement des démangeaisons. La douleur et les brûlures peuvent être aggravées par le froid, ce qui peut s'expliquer par la cryoglobulinémie détectée chez les patients. Les éruptions cutanées se situent principalement à la surface des extenseurs des membres, principalement aux mains et aux pieds, aux articulations, moins souvent au visage, rarement au corps. Parfois, la muqueuse buccale est affectée. La maladie peut se développer à tout âge, mais est plus souvent observée entre 30 et 60 ans. Le développement de la maladie est lent, chronique. L’hyperpigmentation persiste sur le site des lésions en solution, dans de rares cas, une atrophie superficielle peut être observée sur le site des grandes plaques et des cicatrices peuvent apparaître lors d’ulcérations.

Hyperkératose détectée hypologiquement, vascularite leucoclastique avec gonflement de l'endothélium et dépôt de fibrinoïdes dans les parois des vaisseaux sanguins, infiltrats périvasculaires constitués de neutrophiles, lymphocytes, histiocytes, dégénérescence hyaline de fibres réticulaires autour des capillaires. Aux stades ultérieurs, la fibrose périvasculaire est détectée, des dépôts lipidiques sont possibles.

Diagnostic différentiel

L'érythème persistant et élevé doit être distingué de l'érythème centrifuge en anneau de Darya, de sarcoïdose, de nécrobiose lipoïde, de granulomes en anneau.

Dans les cas typiques d’éléments papulaires, il n’existe pas d’érythème annulaire centrifuge. La maladie se caractérise par des boutons qui grossissent rapidement et se transforment en éléments annulaires à bord surélevé en forme de rouleau, qui régressent beaucoup plus rapidement (en quelques semaines) qu'une éruption cutanée avec un érythème persistant.

Avec la sarcoïdose, un érythème persistant et élevé doit être différencié principalement en cas d'éruption cutanée localisée sur le visage. Des signes tels que l’isolement des éléments, leur couleur bleuâtre-brunâtre, le phénomène positif de formation de poussière, la structure tubéreuse de l’infiltrat, ainsi que des dommages causés à d’autres organes et systèmes peuvent être favorables à la sarcoïdose.

Les formes disséminées du lipide de nécrobiose peuvent présenter des similitudes significatives avec un érythème persistant et élevé et, par conséquent, un examen histologique de la peau est utilisé pour différencier ces processus.

Retour à la liste des articles sur les maladies de la peau

Causes et traitement de l'érythème persistant élevé

Résistant à l'érythème, la tour est une maladie chronique de la peau. Malgré le fait que les patients atteints d'une telle dermatose ne consultent que très rarement l'aide médicale, la population adulte est à risque.

Tourelle résistante à l'érythème - maladie assez rare

La maladie a été découverte à la fin du XIXe siècle par deux scientifiques, Williams et Crocker, qui lui ont valu son deuxième nom, Crocker-Williams, érythème.

Causes et stades de développement de la maladie cutanée

La médecine moderne a une petite quantité d'informations sur cette dermatose. À ce jour, il n'a pas été possible d'établir la cause exacte de l'apparition et du développement de la maladie. Et aussi échoué à déterminer une place dans la classification des maladies de la peau.

Les médecins pensent qu’il existe deux formes d’érythème sublime:

  • Symptomatique. Selon les résultats de certaines études, les médecins ont conclu que l’érythème pouvait se développer en raison de divers changements pathologiques dans le corps. Par exemple, polyarthrite, maladies infectieuses, colite ulcéreuse et autres.
  • Idiopathique. Cette forme de développement de la maladie est beaucoup moins commune. Les raisons de son apparition et de la progression des médecins ne sont pas connues.

La plupart des livres sur la médecine nous disent qu'il y a eu des cas d'érythème dans chaque membre de la famille, de génération en génération. Les médecins ont conclu que la prédisposition héréditaire ne devrait pas non plus être exclue comme l'une des causes possibles du développement de la maladie.

La littérature médicale décrit deux types d'érythème surélevé:

  • Type de Getchison. Le stade initial de la maladie.
  • Type de Bari. Stade avancé de la maladie, lorsque la maladie commence à progresser activement.

Le premier symptôme de la maladie - l'apparition de petites éruptions cutanées, symétriques les unes aux autres. Le plus souvent situé sur une zone du corps. En règle générale, les patients présentant de tels symptômes ne font pas l'objet d'une attention particulière, car il s'agit d'une réaction allergique commune à un irritant externe. En conséquence, la maladie commence à progresser, passant progressivement au second stade du type Bari.

Selon les médecins, les patients recherchent une aide médicale après que de nombreuses papules ont commencé à grossir progressivement, pour atteindre un diamètre pouvant atteindre 7 cm. Les lésions résultantes ont des contours irréguliers, avec des rouleaux sur les bords.

Au cours du développement de la maladie, l'éducation change de couleur. Au stade initial, les lésions sont de couleur rosâtre. Lorsque l'érythème commence à progresser, les formations commencent à changer de taille et de couleur - atteignant une teinte bordeaux rougeâtre. La progression prolongée de la maladie fait que les foyers cultivés acquièrent une teinte jaunâtre-brunâtre.

À chaque stade du développement de la maladie, les tumeurs ont une consistance différente. Au stade initial, les lésions sont molles, à un stade ultérieur - compactées. Très souvent, la surface de la peau infectée est lisse, mais il arrive parfois que la couche supérieure de la peau commence à se décoller.

Type de Getchison - stade initial de la maladie

Quelles parties du corps sont à risque d'infection?

L'érythème élevé touche le plus souvent les personnes d'âge moyen. Les médecins identifient plusieurs zones de notre corps à risque d'infection, à savoir:

  • articulations des pieds et des membres;
  • visage et torse;
  • les muqueuses.

Les médecins pensent que la maladie commence à progresser lorsque l'hyperpigmentation se forme sur le site du néoplasme. De ce fait, les cicatrices et les atrophies restent souvent sur les zones de peau touchées.

Diagnostic de l'élévation de l'érythème

Le diagnostic de la maladie repose sur des études cliniques et histologiques.

Bien souvent, même des spécialistes qualifiés confondent les deux maladies: l'érythème en anneau de Darya et l'érythème de Croquet-Williams surélevé. Au premier stade, il est vraiment très difficile de distinguer deux diagnostics. La différence évidente se manifeste au cours de l'évolution de la dermatose: l'érythème annulaire, Darya, est caractérisé par des formations à croissance rapide similaires à l'acné qui, au cours de leur développement, se transforment en éléments annulaires. Le développement de l'éducation dans l'érythème de Croke-Williams est beaucoup plus lent que dans celui d'Erythema Darya.

En cas d'éruption cutanée sur le visage, il est difficile pour les médecins de distinguer la sarcoïdose et l'érythème élevé. La principale différence de la sarcoïdose est que la formation apparue a une teinte bleuâtre, ainsi que des dommages aux organes internes au cours de la progression de la maladie.

Comme déjà mentionné, l'examen, le patient à venir, comprend deux étapes: une étude clinique et un examen histologique.

Comme les résultats de l'examen clinique ne fournissent pas beaucoup d'informations sur une maladie évolutive, le patient est envoyé pour un examen histologique, dont les résultats déterminent le diagnostic exact.

Un dermatologue peut recommander des examens supplémentaires au patient.

Traitement de l'érythème élevé

Dans le monde moderne, il n’existe toujours pas de traitement spécifique permettant de se débarrasser de la maladie. Au cours du traitement, un régime spécial est utilisé, qui est utilisé pour traiter une soi-disant vascularite. Désagrégants, anti-inflammatoires non stéroïdiens, héparines de bas poids moléculaire - ces médicaments sont le plus souvent utilisés au cours du traitement de l’érythème. Et aussi prescrit des vitamines, des suppléments de calcium et des angioprotecteurs.

Médecine populaire

Beaucoup de gens ont recours au traitement avec l'aide de la médecine traditionnelle. Les médecins ne soutiennent pas catégoriquement une telle initiative et conseillent toujours au patient d’appliquer les méthodes de la médecine traditionnelle, sauf en tant que thérapie complémentaire à la principale.

L'arnica est une herbe couramment utilisée en médecine traditionnelle pour traiter l'érythème. Une infusion de ses fleurs est absorbée toutes les deux heures, une gorgée à la fois, et la pommade cicatrisante, à base de racine d’arnica sèche, est appliquée sur la peau touchée.

L'érythème persistant et surélevé est une maladie chronique de la peau, dont les scientifiques ne peuvent déterminer la cause exacte jusqu'à présent. Le plus souvent, l'érythème touche des parties du visage et des pieds, moins souvent - le corps et les muqueuses. Les médecins ne recommandent catégoriquement pas l'automédication en utilisant uniquement la médecine traditionnelle. Ses méthodes peuvent être peut-être une des méthodes supplémentaires de traitement. Si vous détectez une éruption cutanée étrange sur la peau, contactez immédiatement un spécialiste qualifié. Après avoir établi le diagnostic exact, vous recevrez un traitement complet.

Érythème persistant ou érythème de Croker-Williams

L'érythème élevé persistant est une dermatose rare, caractérisée par la formation de papules rouge-jaune mal cicatrisantes. La première description détaillée de cette maladie a été fournie par Williams et Crocker à la fin du 19ème siècle.

Causes de développement

À ce jour, les causes qui ont conduit au développement de l'érythème Crocker-Williams n'ont pas été identifiées. La place finale de cette maladie dans la classification des maladies de la peau n’a pas non plus été déterminée.

Il est de coutume de choisir la forme symptomatique de l'érythème, qui se développe dans le contexte de diverses pathologies. Les maladies infectieuses, la colite ulcéreuse, la polyarthrite, etc. peuvent devenir la principale cause du développement de l'érythème.

En outre, il existe une autre forme de maladie, beaucoup moins commune, idiopathique, c'est-à-dire due à des raisons peu claires.

La littérature décrit des cas d’érythème familial élevé et persistant; par conséquent, la susceptibilité héréditaire à cette maladie ne peut être catégoriquement niée.

Tableau clinique

Les deux types d'érythème surélevé décrits dans la littérature sont en fait les étapes d'un même processus:

  • Le type Hutchinson est un stade précoce de la maladie. À ce stade, le processus est histologiquement proche de la vascularite.
  • Le type Bari (Bury) est une période ultérieure de la maladie. A ce stade, le tableau histologique de la lésion est plus proche de celui du granulome annulaire, complété par une fibrose.

L'érythème de Crocker-Williams se manifeste par l'apparition d'éruptions cutanées symétriques. De nombreuses petites papules apparaissent sur la peau, qui grandissent progressivement pour se fondre en grandes plaques d'un diamètre de 5 à 7 cm.Les contours des lésions sont irréguliers et des coussins sont observés le long des limites des formations.

La couleur des foyers avec érythème élevé varie du rose au rouge bordeaux. Les vieux foyers peuvent acquérir une teinte jaunâtre. Par conséquent, avec une maladie à long terme, les lésions peuvent devenir similaires aux manifestations du xanthome.

Dans la première étape, la plaque a une consistance molle, mais avec le temps, leur surface est compactée. La surface des plaques est généralement lisse, mais on peut parfois observer un décollement de la surface des foyers érythémateux.

L'apparition d'hémorragies, d'éléments bulleux ou d'ulcérations dans l'érythème de Crocker-Williams est un phénomène rare. Cependant, lorsqu’ils rejoignent des infections secondaires, des symptômes inhabituels du cours classique de la maladie peuvent apparaître.

Une variété de symptômes cliniques peut également être observée avec une forme généralisée d'érythème élevé. Dans ce cas, il est possible de développer un tableau clinique similaire aux symptômes de l'érythème polymorphe exsudatif.

Au stade initial de l'érythème de Croke-Williams, des symptômes subjectifs tels que des brûlures, des démangeaisons, des douleurs peuvent survenir. Ces manifestations peuvent être aggravées par l'action du froid comme de la cryoglobulinémie.

Les éruptions cutanées avec érythème surélevé se situent le plus souvent sur les membres, dans les articulations, sur les pieds, comme dans l'érythème nodosum. Rarement des éruptions cutanées apparaissent sur le visage, encore moins souvent - sur le corps. De même, des éruptions cutanées apparaissent rarement sur les muqueuses.

La montée de l'érythème est une maladie qui affecte principalement les personnes d'âge moyen. Le cours de la maladie est chronique, développement lent.

Sur le site des lésions résolues, des sites d'hyperpigmentation sont formés. Des zones d'atrophie peuvent apparaître sur le site des plaques particulièrement grandes et peuvent rester des cicatrices en cas d'ulcération.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de l'érythème surélevé repose sur l'étude du tableau clinique et histologique.

Le flux persistant d'érythème montant doit être distingué de:

Dans un cours typique d'érythème de la Daria annulaire, les éléments papuleux sont absents. La maladie se manifeste par la formation de taches qui se développent rapidement et se transforment en éléments annulaires. Les éruptions dans l'érythème de Daria régressent beaucoup plus rapidement que les éléments qui se manifestent dans l'érythème de Croker-Williams persistant.

Un érythème élevé différencié avec une sarcoïdose se produit lorsque des éruptions cutanées se forment sur le visage. La principale différence entre la sarcoïdose est l’isolement des éléments, leur couleur bleuâtre et l’implication des organes internes dans le processus.

Les manifestations de l'érythème persistant sont à bien des égards similaires aux symptômes de la nécrobiose lipidique; par conséquent, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de mener une étude histologique.

Le tableau histologique avec érythème élevé dépend du stade du processus. Au stade initial de la maladie, des signes caractéristiques de la vascularite allergique sont observés. Dans le derme, il y a des vaisseaux fortement dilatés avec des parois épaissies, l'infiltrat est constitué de lymphocytes, de neurophiles et d'histiocytes. Parfois, il y a un petit nombre d'éosinophiles et de plasmocytes.

Aux stades avancés de la maladie, on note une fibrose, des dépôts lipidiques secondaires dans le derme, une légère hyperkératose et une acanthose.

Traitement

Un traitement efficace spécifique pour le traitement de l’érythème persistant et élevé a été mis au point. Le schéma utilisé pour traiter la vascularite allergique est utilisé. Les patients se voient prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des héparines de bas poids moléculaire, des désagrégants. Lorsque l'érythème est élevé, des vitamines, des suppléments de calcium, de la rutine et des angioprotecteurs sont prescrits.

Lorsque de grandes plaques érythémateuses apparaissent, il est recommandé d'éliminer la formation en utilisant des méthodes de cryothérapie. Un bon effet est obtenu en effectuant une série d’injections de corticostéroïdes autour des lésions.

Traitement des remèdes populaires

L'érythème croissant étant une maladie assez grave, les méthodes de traitement traditionnelles ne peuvent être utilisées qu'en complément du traitement principal.

Dans le traitement de l'érythème, Croker-Williams peut aider l'arnica de plantes médicinales. À partir des fleurs de cette plante, vous pouvez faire une infusion de guérison. Il est nécessaire de brasser les fleurs d’arnica écrasées dans un thermos dans le rapport d’une cuillère de matière première par tasse d’eau. Dans la matinée, filtrer la perfusion et boire 1-2 gorgées toutes les heures et demie à deux heures

Les racines d'arnica peuvent être utilisées pour la préparation de pommades. Pour préparer le produit, vous aurez besoin de 100 grammes de racine d'arnica sèche et de la même quantité de graisse de porc fondue et fraîche. Il est nécessaire de broyer les racines en poudre, de les mélanger avec de la graisse et de les mettre dans un pot en argile fermé au four. Faire tremper à une température de 120 degrés pendant 3 heures. Le prêt est autorisé à refroidir sans le sortir du four. Utilisez la pommade résultante pour appliquer deux fois par jour sur les éruptions cutanées avec érythème persistant.

Prévention et pronostic

La prévention spécifique de l'érythème élevé n'est pas développée, car les causes de la maladie ne sont pas claires. Pour prévenir le développement de la forme symptomatique de la maladie, il est nécessaire de subir des examens médicaux réguliers et, si des maladies sont détectées, de les traiter rapidement.

Le pronostic pour un érythème persistant élevé est incertain, la maladie est prolongée, souvent récurrente.

Érythème élevé persistant

L'érythème élevé persistant (AED) est une lésion cutanée chronique rare qui survient le plus souvent chez l'adulte. BOO a été décrit pour la première fois par Hutchinson et Bury (1980). Elle est histologiquement caractérisée par une plaque fibreuse et une vascularite leucocytoclastique. Un signe histologique caractéristique est un polymorphisme cellulaire (neutrophiles (poussières nucléaires), lymphocytes, éosinophiles), un œdème de l'endothélium, une extravasation d'érythrocytes, une nécrose fibrineuse des parois vasculaires, la densité cellulaire spongieuse et la fibrose.

Étiologie et pathogenèse. La cause de la maladie n’est pas complètement établie. Le développement de la maladie est associé à des maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde, la maladie coeliaque, la maladie inflammatoire de l'intestin et le diabète de type 1. Diverses infections ont été suggérées parmi les facteurs provoquants (streptocoque, hépatite, VIH et tréponème pallus). En outre, la BOO peut être associée à une hypergammaglobinimie et à une IgA par gammapathie monoclonale, ainsi qu'à une myélodysplasie, une pyodermie gangréneuse et une polychondrite récidivante.

Clinique La maladie survient le plus souvent chez l'adulte, mais des cas d'occurrence chez l'enfant sont décrits. Les lésions cutanées sont représentées par des papules, des plaques ou des nœuds de la face arrière des mains, des genoux, de la peau du visage, des oreillettes, des fesses et du tendon d’Achille, rouge-violet, brun-rouge ou jaunâtre. Au début de la maladie, des éléments de consistance molle apparaissent, mais progressivement épaissis et résolus par une fibrose atrophique.

Histopathologie Dans le cours aigu de la maladie, des signes de vascularite leucocytoclastique avec un petit dépôt de fibrine sont détectés. Les éosinophiles peuvent être présents dans les couches papillaires et réticulaires. Fibrose angiocentrique à éosinophiles, prolifération et infiltration vasculaires de type capillaire, constituées principalement de macrophages, de plasmocytes et de lymphocytes sont observés au stade chronique de la maladie.

Diagnostic et diagnostic différentiel. Basé sur le tableau clinique et histopathologique. Le diagnostic différentiel doit être réalisé avec une vascularite d'autres petits vaisseaux, ainsi que le syndrome de Sweet. La détection d'IgAANCA (avec une spécificité différente) dans 6/10 cas peut être un critère de diagnostic. 7 patients sur 10 présentent un taux élevé d'IgA.

Traitement. Le médicament de choix dans le traitement de l'érythème persistant et élevé est la dapsone (diamine diphénylsulfone) (100 mg / 1 fois par jour) ou en association avec la cyclosporine (2,5 mg / kg 1 fois par jour). Il est possible d’utiliser le niacinamide pour traiter le BLE. Pour les zones cutanées limitées, l'utilisation de corticostéroïdes externes externes très puissants et de corticostéroïdes intra-focaux peut être utilisée.

Erythème dominant très résistant "Kalitva Blanc

Qu'est-ce qu'un érythème?

L'érythème est une maladie à caractère infectieux qui provoque l'apparition d'une éruption cutanée sur la peau. Les symptômes visibles de l'érythème sont les capillaires dilatés.

Vous devez comprendre que la nature de l'éruption dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme de chaque personne, de sorte qu'une même maladie chez différentes personnes peut se manifester de différentes manières. Ce fait rend très difficile de déterminer la cause exacte de l'éruption cutanée.

Une éruption cutanée La photo érythémateuse affecte dans la plupart des cas les enfants de moins de douze ans, mais la maladie peut également dépasser un adulte au moment le plus inopportun. La médecine moderne n'est pas en mesure de déterminer l'agent causal de cette infection, mais il est connu que la période d'incubation de l'érythème peut durer jusqu'à deux semaines.

Les bactéries de cette maladie étant transmises par des gouttelettes en suspension dans l'air, le patient doit être isolé le plus tôt possible.

Causes de l'érythème

Les causes spécifiques de l'érythème dyschrome ne sont pas identifiées. Aujourd'hui publié plusieurs théories décrivant les mécanismes possibles de développement de cette dermatose.

Ainsi, certains auteurs pensent que l'érythème dyschrome est une dermatose, provoquée par la présence de processus inflammatoires affectant la peau. D'autres chercheurs suggèrent que la dermatose gris cendré est une réaction toxico-allergique, l'éruption apparaissant parfois après la prise du médicament, c.-à-d. Qu'il y avait une soi-disant éruption médicamenteuse, également après l'utilisation de cosmétiques ou la consommation de certains aliments.

Les formes et les types d'érythème sont très nombreux. Donc, subdivisez l'érythème pour des raisons d'origine:

  • infectieux,
  • rayonnement,
  • thermique,
  • temps froid
  • congénital
  • ensoleillé
  • migrant
  • toxique,
  • ultraviolet.

Tableau clinique

Le symptôme principal de l’érythème dyschromique est la formation de taches pigmentaires gris cendré. La dermatose survient à tout âge. Des cas de la maladie sont décrits chez des patients âgés de 4,5 à 75 ans. Cependant, le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les jeunes.

La dermatose peut se développer soudainement et se manifester par la formation d'un grand nombre de lésions. Dans une autre variante, l'érythème dyschromique se développe lentement à partir d'un ou deux éléments d'origine.

Les manifestations antérieures et les symptômes de la dermatose gris cendré ne sont généralement pas observés. Des taches apparaissent soudainement sur la peau, ayant une forme ovale arrondie ou allongée.

Le diamètre des éléments peut être différent - de quelques millimètres à plusieurs dizaines de centimètres. Le plus souvent, la couleur des taches est gris cendré, mais il peut y avoir d'autres options de couleur, du noir au brun.

Parfois, les formations ont une teinte bleuâtre semblable à celle des taches mongoles.

L'apparition de taches ne provoque pas de sensations, elles ne piquent pas, ne causent pas de douleur. La surface des taches ne se décolle pas, avec la pression et le frottement, la couleur et la taille des taches ne changent pas.

Au stade initial de la dermatose, un léger érythème entoure les boutons. Tant que l'érythème persiste, les taches peuvent augmenter de taille et s'étendre à la périphérie. Aux mêmes endroits, vous pouvez observer simultanément les phénomènes d'hypo et d'hyperpigmentation.

Des taches séparées avec une dermatose gris cendré peuvent fusionner, entraînant la formation de zones pigmentées d'assez grandes surfaces. Chez certains patients, la couleur de la peau touchée ressemble à celle du marbre. Les éruptions cutanées sont généralement localisées de manière asymétrique.

Les principaux sites de localisation des lésions présentant une dermatose grise sont la surface du cou, du dos et des épaules. Un peu moins souvent, des taches apparaissent sur les hanches et le ventre. La dermatose muqueuse n'affecte pas. Aucune pathologie des organes internes se développant sur le fond de l'évolution de l'érythème dyschromique n'a été détectée. La condition des patients reste bonne, la santé générale n'est pas brisée.

L'érythème dyschromique survient pendant une longue période, mais les cas de guérison spontanée d'une dermatose sont fréquents. La durée de l'autorisation des spots peut aller de 1,5 mois à 3 ans.

Types de maladie

L'érythème est divisé en infectieux et non infectieux. Les infections à l'érythème incluent:

  • Érythème infectieux de Rosenberg
  • Érythème infectieux chimère
  • Érythème nodosum
  • Érythème polymorphe exsudatif
  • Érythème soudain
  • Érythème migrant
  • Érythème infectieux indifférencié

En médecine, il existe un assez grand nombre de formes cliniques d'érythème cutané, mais il convient de souligner séparément ce qui suit:

  • érythème nodulaire de la peau;
  • érythème en anneau ou érythème centrifuge à Darya;
  • migrant;
  • érythème solaire;
  • infectieux (viral);
  • toxique ou érythème chez le nouveau-né;
  • érythème polymorphe ou érythème polymorphe;
  • érythème exsudatif;
  • érythème palmaire ou érythème des paumes.

Les symptômes

L'érythème est généralement divisé en plusieurs types. Chacune d'elles a ses propres symptômes, ainsi que des symptômes courants d'érythème - éruption cutanée et rougeur.

La plus grande menace pour le corps humain est l’érythème infectieux. Ses principaux symptômes ressemblent beaucoup aux premières manifestations du rhume et de la grippe, mais cette maladie se caractérise principalement par des éruptions cutanées ou des rougeurs déraisonnables.

Il est important de se rappeler que l'automédication n'est permise que dans des cas extrêmes. Ne pas expérimenter encore une fois avec votre santé.

Si vous constatez que les symptômes ci-dessus doivent rechercher immédiatement une aide qualifiée, sinon le patient s'exposera au risque de contracter ses proches.

La maladie affecte les hommes et les femmes d'âge moyen. Les éléments individuels sont des plaques violettes, rouges ou brunes, ayant la forme d’anneaux, de nodules.

Les lésions cutanées sont localisées à la surface de l'extenseur des membres distaux, dans les articulations, mais peuvent être généralisées. Les anciens changements deviennent denses et se confondent.

Les ruptures dans les éléments sont accompagnées de brûlures ou de douleurs, parfois de symptômes systémiques. Dans les cellules fraîches, on détecte une vasculite leucocytoclastique avec infiltration périvasculaire de neutrophiles, dans des cellules plus matures, une fibrose périvasculaire ou une fibrose se présentant sous la forme de croissances en couches.

La prolifération capillaire et des histiocytes contenant du cholestérol peuvent également être présents. Le diagnostic différentiel inclut d'autres dermatoses neutrophiliques (principalement le syndrome de Sweet).

Un érythème persistant et élevé se développe en association avec des infections (y compris l'infection par le VIH), des maladies hématologiques (principalement des gammapathies) et certaines maladies inflammatoires à médiation par la réponse immunitaire, notamment la polyarthrite rhumatoïde.

L’impact sur la cause fondamentale de l’érythème est l’objectif principal d’un traitement réussi. Si seules les manifestations symptomatiques sont supprimées, un tel traitement apportera un traitement à court terme.

En présence de foyers d'infection, la réhabilitation et le traitement de la maladie sous-jacente sont nécessaires. Il est important de cesser tout contact avec des composants allergiques et de ne pas irriter de nouveau la peau affectée avec un massage, un bain, etc.

  • Pour rétablir le niveau normal de santé, un traitement par désensibilisation et un traitement aux antibiotiques systémiques sont effectués. Les AINS sont largement utilisés pour aider à soulager l'inflammation et la douleur.
  • En cas d'érythème nodosum, il est préférable d'utiliser une irradiation au laser et une hémocorrection extracorporelle pour une récupération rapide. Dans toutes les formes de la maladie, il est nécessaire d'utiliser des onguents à base de corticostéroïdes ou d'autres agents ayant des effets anti-inflammatoires.

Parmi les méthodes physiothérapeutiques, les procédures suivantes ont le meilleur effet sur l’érythème cutané:

La physiothérapie peut ne pas convenir à tout le monde: pour certains types d'érythème, il est préférable de le refuser. Nous ne devons pas oublier la correction de la nutrition pour la période de thérapie. Les produits qui peuvent provoquer une réaction allergique sont des exceptions. En cas de maladie grave, le repos au lit est nécessaire.

Il est nécessaire de prendre tout médicament après prescription médicale, car l'auto-traitement n'est pas en mesure d'éliminer la cause de l'érythème. Cette règle devrait être particulièrement suivie par les femmes enceintes.

Certains médicaments destinés au traitement de cette maladie étant contre-indiqués en période de procréation, le médecin choisit uniquement des médicaments sans danger.

Les symptômes de l'érythème dépendent du type de maladie.

Par exemple, l'érythème infectieux de Rosenberg est accompagné de fièvre, de maux de tête, de troubles du sommeil, de douleurs aux articulations et aux muscles. Quelques jours après l’infection sur la peau des parties extenseurs des bras et des jambes, des taches rouges apparaissent sur les fesses.

Affecte également la membrane muqueuse de la bouche. Après 5-6 jours, l'éruption disparaît, un pelage lamellaire de la peau se forme sur les zones touchées.

La maladie dure 12-13 jours.

L'érythème infectieux de la chimère est souvent asymptomatique car un tiers des personnes en bonne santé possèdent des anticorps. Souvent, les enfants sont malades. Maladie bénigne avec une température normale ou élevée allant de 37 à 38 ° C. Au début, une petite éruption apparaît sur le visage, qui se confond progressivement. Des éruptions cutanées peuvent survenir sur d'autres parties du corps.

Progressivement, l'éruption disparaît à partir du centre de chaque élément, mais des rechutes peuvent survenir. Dure environ 14 jours.

Symptôme érythème de rayons X - rougeur apparaissant sur la zone irradiée de la peau après 6-8 jours après l'irradiation. La rougeur peut persister pendant 10 jours, puis la tache s'assombrit et prend une teinte brune. Une desquamation de la peau peut se produire sur le site de la blessure.

Symptôme d'érythème infrarouge - l'apparition sur la peau, soumis à un rayonnement thermique, une éruption réticulaire ou pigmentaire ou des taches.

Les symptômes de la pathologie sont très divers. Il est à noter que chaque forme de pathologie a ses propres symptômes.

Forme nouée

Dans ce cas, les taches rouges sont localisées à la surface de la peau. En palpant, vous pouvez constater que leur structure est dense.

Ils causent une gêne au patient. Les formations pathologiques peuvent disparaître spontanément et durer plusieurs jours.

Avec un tel érythème de la peau, le processus inflammatoire est localisé dans le tissu adipeux sous-cutané, ainsi que dans l'épaisseur de la peau elle-même. Les tailles de nœuds sont diverses - de 1 cm à 10 cm.

Habituellement, les nœuds sont situés sur le bas de la jambe et sur le côté intérieur de la cuisse.

Diagnostics

L'érythème est diagnostiqué par un dermatologue, un dermatologue ou un allergologue. Le diagnostic de l'érythème comprend la collecte des antécédents du patient, un examen externe, une éruption cutanée, une analyse générale de l'urine et du sang, un frottis d'infection à streptocoque. Si l'érythème a un caractère rhumatologique, la consultation d'un rhumatologue, une radiographie, un scanner et une IRM sont nécessaires.

La base du diagnostic de l’érythème dyschromique est un symptôme typique, l’aspect caractéristique et la couleur des taches sur la peau. Pour confirmer le diagnostic, il est possible de procéder à un examen histologique. Pour déterminer les causes d'une réaction allergique, des tests d'allergie sont effectués.

Au cours de l'étude, des cellules vacuolisées situées dans les couches épineuse et basale sont détectées. Dans les couches supérieures du derme, on trouve un infiltrat constitué de lymphocytes, d'histiocytes, de macrophages chargés de pigments.

Lors d'un examen au microscope électronique des tissus affectés, on observe une expansion des espaces intercellulaires, une destruction des membranes basales à certains endroits.

Il est nécessaire de différencier la dermatose gris cendré d'un érythème figé provoqué par un médicament, une mastocytose, une lèpre et une amyloïdose inégale.

Le diagnostic de l'érythème infectieux comprend sa différenciation avec d'autres érythèmes cutanés sur la base des symptômes cliniques caractéristiques d'une lésion infectieuse (intoxication générale du corps, augmentation significative de la température corporelle).

Traitement

La durée du traitement de l'érythème dépend du degré de lésions cutanées et des caractéristiques individuelles de la peau du patient. Tout d’abord, la réhabilitation des foyers d’infections, le rejet des impacts physiques pouvant affecter la peau (massages, bains de soleil, etc.), l’élimination du contact cutané avec la peau et les irritants chimiques sont nécessaires.

Pour le traitement de l'érythème, le traitement doit comprendre des antibiotiques, des corticostéroïdes, de l'iode alcalin, des agnioprotecteurs qui améliorent les propriétés rhéologiques et la microcirculation du sang, ainsi que des antiagrégants, des hémocinateurs, des adaptogènes et des préparations spéciales renforçant les parois des vaisseaux sanguins.

En thérapie locale, on utilise des pansements occlusifs avec corticostéroïde, pommade au butadiène et Dimexidum.

Les patients atteints d'érythème doivent respecter le repos au lit, en particulier lorsque les foyers érythémateux se concentrent sur les jambes. La gymnastique est également très utile, ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine.

Les experts conseillent de suivre un régime alimentaire sain, qui ne comprend pas les aliments frits, salés et fumés, les conservateurs, l’alcool, le café fort, le thé, le chocolat. Il est également préférable d’exclure les facteurs susceptibles de provoquer une rechute: longue marche ou station debout, tabagisme, exposition à de basses températures, haltérophilie.

À ce jour, pas développé une méthode efficace pour le traitement de la dermatose gris cendré. Pour le traitement de l'érythème dyschromique a essayé d'utiliser des antibiotiques, sulfones, corticostéroïdes, médicaments non stéroïdiens et antipaludéens. Cependant, ces médicaments étaient inefficaces.

Des cas de résolution spontanée de la dermatose après que le patient ait nettoyé les foyers d'infection chronique (par exemple, les dents atteintes de carie ont été guéries) sont décrits.

La clofazimine a récemment été utilisée pour traiter la dermatose à cendres grises. Lors des essais cliniques, des résultats positifs ont été trouvés chez 7 patients sur 8 inclus dans le groupe. Ce médicament est également utilisé efficacement dans le traitement de la lèpre et de la pyoderma gangrenosum.

Le médicament est administré à raison de 100 mg par jour pour les patients pesant plus de 40 kg et à la même dose tous les deux jours pour les patients dont le poids ne dépasse pas 40 kg. Le traitement de l'érythème dyschromique par la clonizimine est assez long. Dans cette dose, le médicament est administré dans les 3 mois, puis réduit à 400/200 mg par semaine, respectivement.

La clofazimine utilisée pour traiter l'érythème dyschromique est un médicament à l'action anti-inflammatoire et antimicrobienne. Initialement développé pour le traitement de la tuberculose, ce médicament s'est révélé très efficace dans le traitement de la dermatose cendrée.

En outre, il est recommandé aux patients présentant une dermatose gris cendré d'utiliser des moyens photoprotecteurs d'action systémique et locale et des crèmes blanchissantes contenant de l'hydroquinone.

La cyanocobalamine, l’aminoquinol, l’hydroxychloroquine est un agent photoprotecteur systémique. Les crèmes contenant du dioxyde de titane, des dérivés de l'acide para-aminobenzoïque et de l'oxyde de zinc sont utilisées comme agents protecteurs locaux.

Traitement par des méthodes folkloriques

Avec la dermatose grise, les remèdes traditionnels peuvent être utilisés pour blanchir la peau. Pour les taches de blanchiment, vous pouvez utiliser:

  • Jus de pamplemousse ou de citron;
  • Jus de choucroute;
  • Jus de persil;
  • Lait aigre;
  • Jus d'asclépiade ou de pissenlit.

Le traitement d’une maladie associée s’améliore généralement en cas d’érythème élevé persistant. Dans certains cas, la dapsone est efficace (100 mg / jour).

Le traitement de l'érythème est déterminé par la forme et la gravité de la maladie. Il est nécessaire de réorganiser les foyers d’infections associées, afin d’éliminer le facteur physique qui irrite la peau.

Sous forme bénigne, traitement symptomatique suffisant. Lorsque le traitement de l'érythème nodosum comprend le traitement de la maladie sous-jacente, prescrire des antihistaminiques (diphénhydramine, etc.). Les patients sont invités à se conformer au repos au lit, à effectuer des exercices spéciaux pour améliorer la circulation sanguine, à suivre un régime à l'exception des aliments irritants.

Dans les érythèmes polymorphes exsudatifs, des antibiotiques à large spectre sont indiqués. L'érythème migrant se transmet tout seul.

Le traitement de l'érythème devrait être seulement complet. La première étape consiste à identifier et à éliminer la véritable cause qui a provoqué la progression de la pathologie. Par exemple, soigner des maladies infectieuses, abandonner des procédures pouvant irriter la peau, etc.

La deuxième étape - traitement de la toxicomanie. Prescrit pour prendre des antibiotiques, des corticostéroïdes, des angioprotecteurs, etc. Parfois, les médecins prescrivent des médicaments contenant des substances qui renforcent les parois des vaisseaux sanguins.

Recommandations de traitement:

  • repos au lit;
  • effectuer des exercices physiques;
  • suivre un régime;
  • rejet d'allergènes - alcool, chocolat, agrumes, café, etc.

Prévention de l'érythème

La prévention de l'érythème dyschromique n'est pas développée car il n'a pas été possible d'identifier les causes de la dermatose. Le pronostic de cette maladie est optimiste, même si elle peut être mal traitée. Les éléments peuvent être résolus spontanément et sans laisser de trace. Aucun lien entre l'érythème dyschromique et les pathologies des organes internes n'a été identifié.

Il n’existe pas de mesures préventives de l’érythème, la cause de la maladie et de ses agents pathogènes demeurant dans la plupart des cas inconnus.

Auteur de l'article: Alexander Ghalaida

Il n’existe pas de prévention spécifique de l’érythème, car dans la plupart des cas, la cause réelle et l’agent causal de la maladie restent inconnus.

Tourte résistant à l'érythème - causes, symptômes, traitement, photo

Qu'est-ce qu'un érythème?

L'érythème est une maladie à caractère infectieux qui provoque l'apparition d'une éruption cutanée sur la peau. Les symptômes visibles de l'érythème sont les capillaires dilatés.

Vous devez comprendre que la nature de l'éruption dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme de chaque personne, de sorte qu'une même maladie chez différentes personnes peut se manifester de différentes manières. Ce fait rend très difficile de déterminer la cause exacte de l'éruption cutanée.

Une éruption cutanée La photo érythémateuse affecte dans la plupart des cas les enfants de moins de douze ans, mais la maladie peut également dépasser un adulte au moment le plus inopportun. La médecine moderne n'est pas en mesure de déterminer l'agent causal de cette infection, mais il est connu que la période d'incubation de l'érythème peut durer jusqu'à deux semaines.

Les bactéries de cette maladie étant transmises par des gouttelettes en suspension dans l'air, le patient doit être isolé le plus tôt possible.

Causes de l'érythème

Les causes spécifiques de l'érythème dyschrome ne sont pas identifiées. Aujourd'hui publié plusieurs théories décrivant les mécanismes possibles de développement de cette dermatose.

Ainsi, certains auteurs pensent que l'érythème dyschrome est une dermatose, provoquée par la présence de processus inflammatoires affectant la peau. D'autres chercheurs suggèrent que la dermatose gris cendré est une réaction toxico-allergique, l'éruption apparaissant parfois après la prise du médicament, c.-à-d. Qu'il y avait une soi-disant éruption médicamenteuse, également après l'utilisation de cosmétiques ou la consommation de certains aliments.

Les formes et les types d'érythème sont très nombreux. Donc, subdivisez l'érythème pour des raisons d'origine:

  • infectieux,
  • rayonnement,
  • thermique,
  • temps froid
  • congénital
  • ensoleillé
  • migrant
  • toxique,
  • ultraviolet.

Tableau clinique

Le symptôme principal de l’érythème dyschromique est la formation de taches pigmentaires gris cendré. La dermatose survient à tout âge. Des cas de la maladie sont décrits chez des patients âgés de 4,5 à 75 ans. Cependant, le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les jeunes.

La dermatose peut se développer soudainement et se manifester par la formation d'un grand nombre de lésions. Dans une autre variante, l'érythème dyschromique se développe lentement à partir d'un ou deux éléments d'origine.

Les manifestations antérieures et les symptômes de la dermatose gris cendré ne sont généralement pas observés. Des taches apparaissent soudainement sur la peau, ayant une forme ovale arrondie ou allongée.

Le diamètre des éléments peut être différent - de quelques millimètres à plusieurs dizaines de centimètres. Le plus souvent, la couleur des taches est gris cendré, mais il peut y avoir d'autres options de couleur, du noir au brun.

Parfois, les formations ont une teinte bleuâtre semblable à celle des taches mongoles.

L'apparition de taches ne provoque pas de sensations, elles ne piquent pas, ne causent pas de douleur. La surface des taches ne se décolle pas, avec la pression et le frottement, la couleur et la taille des taches ne changent pas.

Au stade initial de la dermatose, un léger érythème entoure les boutons. Tant que l'érythème persiste, les taches peuvent augmenter de taille et s'étendre à la périphérie. Aux mêmes endroits, vous pouvez observer simultanément les phénomènes d'hypo et d'hyperpigmentation.

Des taches séparées avec une dermatose gris cendré peuvent fusionner, entraînant la formation de zones pigmentées d'assez grandes surfaces. Chez certains patients, la couleur de la peau touchée ressemble à celle du marbre. Les éruptions cutanées sont généralement localisées de manière asymétrique.

Les principaux sites de localisation des lésions présentant une dermatose grise sont la surface du cou, du dos et des épaules. Un peu moins souvent, des taches apparaissent sur les hanches et le ventre. La dermatose muqueuse n'affecte pas. Aucune pathologie des organes internes se développant sur le fond de l'évolution de l'érythème dyschromique n'a été détectée. La condition des patients reste bonne, la santé générale n'est pas brisée.

L'érythème dyschromique survient pendant une longue période, mais les cas de guérison spontanée d'une dermatose sont fréquents. La durée de l'autorisation des spots peut aller de 1,5 mois à 3 ans.

Types de maladie

L'érythème est divisé en infectieux et non infectieux. Les infections à l'érythème incluent:

  • Érythème infectieux de Rosenberg
  • Érythème infectieux chimère
  • Érythème nodosum
  • Érythème polymorphe exsudatif
  • Érythème soudain
  • Érythème migrant
  • Érythème infectieux indifférencié

En médecine, il existe un assez grand nombre de formes cliniques d'érythème cutané, mais il convient de souligner séparément ce qui suit:

  • érythème nodulaire de la peau;
  • érythème en anneau ou érythème centrifuge à Darya;
  • migrant;
  • érythème solaire;
  • infectieux (viral);
  • toxique ou érythème chez le nouveau-né;
  • érythème polymorphe ou érythème polymorphe;
  • érythème exsudatif;
  • érythème palmaire ou érythème des paumes.

Les symptômes

L'érythème est généralement divisé en plusieurs types. Chacune d'elles a ses propres symptômes, ainsi que des symptômes courants d'érythème - éruption cutanée et rougeur.

La plus grande menace pour le corps humain est l’érythème infectieux. Ses principaux symptômes ressemblent beaucoup aux premières manifestations du rhume et de la grippe, mais cette maladie se caractérise principalement par des éruptions cutanées ou des rougeurs déraisonnables.

Il est important de se rappeler que l'automédication n'est permise que dans des cas extrêmes. Ne pas expérimenter encore une fois avec votre santé.

Si vous constatez que les symptômes ci-dessus doivent rechercher immédiatement une aide qualifiée, sinon le patient s'exposera au risque de contracter ses proches.

La maladie affecte les hommes et les femmes d'âge moyen. Les éléments individuels sont des plaques violettes, rouges ou brunes, ayant la forme d’anneaux, de nodules.

Les lésions cutanées sont localisées à la surface de l'extenseur des membres distaux, dans les articulations, mais peuvent être généralisées. Les anciens changements deviennent denses et se confondent.

Les ruptures dans les éléments sont accompagnées de brûlures ou de douleurs, parfois de symptômes systémiques. Dans les cellules fraîches, on détecte une vasculite leucocytoclastique avec infiltration périvasculaire de neutrophiles, dans des cellules plus matures, une fibrose périvasculaire ou une fibrose se présentant sous la forme de croissances en couches.

La prolifération capillaire et des histiocytes contenant du cholestérol peuvent également être présents. Le diagnostic différentiel inclut d'autres dermatoses neutrophiliques (principalement le syndrome de Sweet).

Un érythème persistant et élevé se développe en association avec des infections (y compris l'infection par le VIH), des maladies hématologiques (principalement des gammapathies) et certaines maladies inflammatoires à médiation par la réponse immunitaire, notamment la polyarthrite rhumatoïde.

L’impact sur la cause fondamentale de l’érythème est l’objectif principal d’un traitement réussi. Si seules les manifestations symptomatiques sont supprimées, un tel traitement apportera un traitement à court terme.

En présence de foyers d'infection, la réhabilitation et le traitement de la maladie sous-jacente sont nécessaires. Il est important de cesser tout contact avec des composants allergiques et de ne pas irriter de nouveau la peau affectée avec un massage, un bain, etc.

  • Pour rétablir le niveau normal de santé, un traitement par désensibilisation et un traitement aux antibiotiques systémiques sont effectués. Les AINS sont largement utilisés pour aider à soulager l'inflammation et la douleur.
  • En cas d'érythème nodosum, il est préférable d'utiliser une irradiation au laser et une hémocorrection extracorporelle pour une récupération rapide. Dans toutes les formes de la maladie, il est nécessaire d'utiliser des onguents à base de corticostéroïdes ou d'autres agents ayant des effets anti-inflammatoires.

Parmi les méthodes physiothérapeutiques, les procédures suivantes ont le meilleur effet sur l’érythème cutané:

La physiothérapie peut ne pas convenir à tout le monde: pour certains types d'érythème, il est préférable de le refuser. Nous ne devons pas oublier la correction de la nutrition pour la période de thérapie. Les produits qui peuvent provoquer une réaction allergique sont des exceptions. En cas de maladie grave, le repos au lit est nécessaire.

Il est nécessaire de prendre tout médicament après prescription médicale, car l'auto-traitement n'est pas en mesure d'éliminer la cause de l'érythème. Cette règle devrait être particulièrement suivie par les femmes enceintes.

Certains médicaments destinés au traitement de cette maladie étant contre-indiqués en période de procréation, le médecin choisit uniquement des médicaments sans danger.

Les symptômes de l'érythème dépendent du type de maladie.

Par exemple, l'érythème infectieux de Rosenberg est accompagné de fièvre, de maux de tête, de troubles du sommeil, de douleurs aux articulations et aux muscles. Quelques jours après l’infection sur la peau des parties extenseurs des bras et des jambes, des taches rouges apparaissent sur les fesses.

Affecte également la membrane muqueuse de la bouche. Après 5-6 jours, l'éruption disparaît, un pelage lamellaire de la peau se forme sur les zones touchées.

La maladie dure 12-13 jours.

L'érythème infectieux de la chimère est souvent asymptomatique car un tiers des personnes en bonne santé possèdent des anticorps. Souvent, les enfants sont malades. Maladie bénigne avec une température normale ou élevée allant de 37 à 38 ° C. Au début, une petite éruption apparaît sur le visage, qui se confond progressivement. Des éruptions cutanées peuvent survenir sur d'autres parties du corps.

Progressivement, l'éruption disparaît à partir du centre de chaque élément, mais des rechutes peuvent survenir. Dure environ 14 jours.

Symptôme érythème de rayons X - rougeur apparaissant sur la zone irradiée de la peau après 6-8 jours après l'irradiation. La rougeur peut persister pendant 10 jours, puis la tache s'assombrit et prend une teinte brune. Une desquamation de la peau peut se produire sur le site de la blessure.

Symptôme d'érythème infrarouge - l'apparition sur la peau, soumis à un rayonnement thermique, une éruption réticulaire ou pigmentaire ou des taches.

Les symptômes de la pathologie sont très divers. Il est à noter que chaque forme de pathologie a ses propres symptômes.

Forme nouée

Dans ce cas, les taches rouges sont localisées à la surface de la peau. En palpant, vous pouvez constater que leur structure est dense.

Ils causent une gêne au patient. Les formations pathologiques peuvent disparaître spontanément et durer plusieurs jours.

Avec un tel érythème de la peau, le processus inflammatoire est localisé dans le tissu adipeux sous-cutané, ainsi que dans l'épaisseur de la peau elle-même. Les tailles de nœuds sont diverses - de 1 cm à 10 cm.

Habituellement, les nœuds sont situés sur le bas de la jambe et sur le côté intérieur de la cuisse.

Diagnostics

L'érythème est diagnostiqué par un dermatologue, un dermatologue ou un allergologue. Le diagnostic de l'érythème comprend la collecte des antécédents du patient, un examen externe, une éruption cutanée, une analyse générale de l'urine et du sang, un frottis d'infection à streptocoque. Si l'érythème a un caractère rhumatologique, la consultation d'un rhumatologue, une radiographie, un scanner et une IRM sont nécessaires.

La base du diagnostic de l’érythème dyschromique est un symptôme typique, l’aspect caractéristique et la couleur des taches sur la peau. Pour confirmer le diagnostic, il est possible de procéder à un examen histologique. Pour déterminer les causes d'une réaction allergique, des tests d'allergie sont effectués.

Au cours de l'étude, des cellules vacuolisées situées dans les couches épineuse et basale sont détectées. Dans les couches supérieures du derme, on trouve un infiltrat constitué de lymphocytes, d'histiocytes, de macrophages chargés de pigments.

Lors d'un examen au microscope électronique des tissus affectés, on observe une expansion des espaces intercellulaires, une destruction des membranes basales à certains endroits.

Il est nécessaire de différencier la dermatose gris cendré d'un érythème figé provoqué par un médicament, une mastocytose, une lèpre et une amyloïdose inégale.

Le diagnostic de l'érythème infectieux comprend sa différenciation avec d'autres érythèmes cutanés sur la base des symptômes cliniques caractéristiques d'une lésion infectieuse (intoxication générale du corps, augmentation significative de la température corporelle).

Traitement

La durée du traitement de l'érythème dépend du degré de lésions cutanées et des caractéristiques individuelles de la peau du patient. Tout d’abord, la réhabilitation des foyers d’infections, le rejet des impacts physiques pouvant affecter la peau (massages, bains de soleil, etc.), l’élimination du contact cutané avec la peau et les irritants chimiques sont nécessaires.

Pour le traitement de l'érythème, le traitement doit comprendre des antibiotiques, des corticostéroïdes, de l'iode alcalin, des agnioprotecteurs qui améliorent les propriétés rhéologiques et la microcirculation du sang, ainsi que des antiagrégants, des hémocinateurs, des adaptogènes et des préparations spéciales renforçant les parois des vaisseaux sanguins.

En thérapie locale, on utilise des pansements occlusifs avec corticostéroïde, pommade au butadiène et Dimexidum.

Les patients atteints d'érythème doivent respecter le repos au lit, en particulier lorsque les foyers érythémateux se concentrent sur les jambes. La gymnastique est également très utile, ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine.

Les experts conseillent de suivre un régime alimentaire sain, qui ne comprend pas les aliments frits, salés et fumés, les conservateurs, l’alcool, le café fort, le thé, le chocolat. Il est également préférable d’exclure les facteurs susceptibles de provoquer une rechute: longue marche ou station debout, tabagisme, exposition à de basses températures, haltérophilie.

À ce jour, pas développé une méthode efficace pour le traitement de la dermatose gris cendré. Pour le traitement de l'érythème dyschromique a essayé d'utiliser des antibiotiques, sulfones, corticostéroïdes, médicaments non stéroïdiens et antipaludéens. Cependant, ces médicaments étaient inefficaces.

Des cas de résolution spontanée de la dermatose après que le patient ait nettoyé les foyers d'infection chronique (par exemple, les dents atteintes de carie ont été guéries) sont décrits.

La clofazimine a récemment été utilisée pour traiter la dermatose à cendres grises. Lors des essais cliniques, des résultats positifs ont été trouvés chez 7 patients sur 8 inclus dans le groupe. Ce médicament est également utilisé efficacement dans le traitement de la lèpre et de la pyoderma gangrenosum.

Le médicament est administré à raison de 100 mg par jour pour les patients pesant plus de 40 kg et à la même dose tous les deux jours pour les patients dont le poids ne dépasse pas 40 kg. Le traitement de l'érythème dyschromique par la clonizimine est assez long. Dans cette dose, le médicament est administré dans les 3 mois, puis réduit à 400/200 mg par semaine, respectivement.

La clofazimine utilisée pour traiter l'érythème dyschromique est un médicament à l'action anti-inflammatoire et antimicrobienne. Initialement développé pour le traitement de la tuberculose, ce médicament s'est révélé très efficace dans le traitement de la dermatose cendrée.

En outre, il est recommandé aux patients présentant une dermatose gris cendré d'utiliser des moyens photoprotecteurs d'action systémique et locale et des crèmes blanchissantes contenant de l'hydroquinone.

La cyanocobalamine, l’aminoquinol, l’hydroxychloroquine est un agent photoprotecteur systémique. Les crèmes contenant du dioxyde de titane, des dérivés de l'acide para-aminobenzoïque et de l'oxyde de zinc sont utilisées comme agents protecteurs locaux.

Traitement par des méthodes folkloriques

Avec la dermatose grise, les remèdes traditionnels peuvent être utilisés pour blanchir la peau. Pour les taches de blanchiment, vous pouvez utiliser:

  • Jus de pamplemousse ou de citron;
  • Jus de choucroute;
  • Jus de persil;
  • Lait aigre;
  • Jus d'asclépiade ou de pissenlit.

Le traitement d’une maladie associée s’améliore généralement en cas d’érythème élevé persistant. Dans certains cas, la dapsone est efficace (100 mg / jour).

Le traitement de l'érythème est déterminé par la forme et la gravité de la maladie. Il est nécessaire de réorganiser les foyers d’infections associées, afin d’éliminer le facteur physique qui irrite la peau.

Sous forme bénigne, traitement symptomatique suffisant. Lorsque le traitement de l'érythème nodosum comprend le traitement de la maladie sous-jacente, prescrire des antihistaminiques (diphénhydramine, etc.). Les patients sont invités à se conformer au repos au lit, à effectuer des exercices spéciaux pour améliorer la circulation sanguine, à suivre un régime à l'exception des aliments irritants.

Dans les érythèmes polymorphes exsudatifs, des antibiotiques à large spectre sont indiqués. L'érythème migrant se transmet tout seul.

Le traitement de l'érythème devrait être seulement complet. La première étape consiste à identifier et à éliminer la véritable cause qui a provoqué la progression de la pathologie. Par exemple, soigner des maladies infectieuses, abandonner des procédures pouvant irriter la peau, etc.

La deuxième étape - traitement de la toxicomanie. Prescrit pour prendre des antibiotiques, des corticostéroïdes, des angioprotecteurs, etc. Parfois, les médecins prescrivent des médicaments contenant des substances qui renforcent les parois des vaisseaux sanguins.

Recommandations de traitement:

  • repos au lit;
  • effectuer des exercices physiques;
  • suivre un régime;
  • rejet d'allergènes - alcool, chocolat, agrumes, café, etc.

Prévention de l'érythème

La prévention de l'érythème dyschromique n'est pas développée car il n'a pas été possible d'identifier les causes de la dermatose. Le pronostic de cette maladie est optimiste, même si elle peut être mal traitée. Les éléments peuvent être résolus spontanément et sans laisser de trace. Aucun lien entre l'érythème dyschromique et les pathologies des organes internes n'a été identifié.

Il n’existe pas de mesures préventives de l’érythème, la cause de la maladie et de ses agents pathogènes demeurant dans la plupart des cas inconnus.

Auteur de l'article: Alexander Ghalaida

Il n’existe pas de prévention spécifique de l’érythème, car dans la plupart des cas, la cause réelle et l’agent causal de la maladie restent inconnus.

Érythème

Causes et symptômes de l'érythème

Qu'est-ce qu'un érythème?

L'érythème est appelé rougeur anormale de la peau, qui survient dans les cas où du sang en excès se précipite dans les vaisseaux capillaires. Parfois, l'érythème est un phénomène normal, physiologiquement déterminé, qui ne dure pas longtemps et qui disparaît tout seul. Cela se produit à cause du massage, des émotions fortes, notamment de la colère, de la honte, etc. Mais un rougissement prolongé de la peau peut indiquer un processus pathologique: la cause de l’érythème peut être une infection, une inflammation, une brûlure, etc.

Causes de l'érythème

L'érythème peut être causé par différentes raisons. Parmi celles-ci figurent les maladies infectieuses (rougeole, scarlatine), les pathologies cutanées (dermatite), les rougeurs après un massage intense. L'érythème est souvent dû à une altération de la circulation sanguine de la peau, à des réactions allergiques ou à des procédures de physiothérapie, qui sont basées sur l'utilisation d'un courant électrique. La rougeur de la peau est souvent due à un coup de soleil ou à des brûlures chimiques. sous l'action du vent et du froid, du frottement de la peau et d'autres actions conduisant à la dilatation des vaisseaux capillaires.

Types d'érythème

Il existe de nombreuses formes cliniques d'érythème, mais les types les plus courants sont l'érythème nodulaire, exsudatif et infrarouge.

L'érythème nodosa est souvent associé à une infection à streptocoque. Son symptôme caractéristique est l'apparition sur la peau de nodules. Ils sont localisés principalement sur les jambes.

L'érythème multiforme (exsudatif) est appelé l'apparition d'une éruption cutanée qui prend diverses formes. Ils peuvent avoir des rechutes et se produire après avoir souffert d'un simple virus de l'herpès ou d'autres maladies infectieuses. L'érythème infrarouge est localisé dans les membres inférieurs. Son apparence est associée à une exposition à la chaleur et ressemble à une éruption pigmentée sous forme de grille.

On distingue également l'érythème infectieux de Rosenberg et Chamer, l'érythème soudain, l'érythème migrant, l'érythème indifférencié, l'érythème résistant, et les rayons X.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et quelques mots supplémentaires, appuyez sur Ctrl + Entrée

Symptômes d'érythème

Les symptômes de l'érythème dépendent de sa forme clinique. Par exemple, l’apparition aiguë est caractéristique de l’érythème infectieux, c’est-à-dire l’apparition d’un mal de tête grave provoquant une insomnie. Les éruptions cutanées affectent principalement les plis des membres et des fesses. Après la disparition de l'érythème, la peau des zones touchées s'effrite. En outre, la maladie peut être accompagnée de douleur et d’enflure des articulations. L'érythème nodosum s'accompagne d'une augmentation significative de la température corporelle (jusqu'à 39 degrés). Les symptômes incluent également la faiblesse, des maux de tête et l'apparition de nodules douloureux de couleur rouge vif sur les jambes, disparaissant au cours de la deuxième ou de la troisième semaine. L'érythème nodosum peut suivre une évolution chronique. Les rechutes de la maladie surviennent principalement à la saison chaude. L'érythème exsudatif se caractérise par l'apparition de fièvre, de maux de tête, de faiblesses, de maux de gorge, d'enflures et de douleurs aux articulations. L'éruption cutanée affecte la peau des jambes, les paumes, les muqueuses, les pieds et les avant-bras. En plus des taches roses, des papules apparaissent, remplies de contenu séreux: éclatantes, elles forment une érosion hémorragique. Cette forme d'érythème est extrêmement dangereuse et peut être fatale.

Une autre forme d'érythème est une éruption cutanée soudaine. La maladie commence par une forte augmentation de la température jusqu'à 40 degrés, un mal de tête et des troubles du sommeil. Après 3-4 jours, ces symptômes disparaissent et sont remplacés par des éruptions cutanées. Une éruption rosâtre peut apparaître sur le visage, les mains, les jambes, le ventre, etc. Il disparaît après quelques jours et ne laisse aucun changement de peau.

L'érythème migrant est généralement causé par une maladie infectieuse appelée maladie de Lyme. Elle est transmise par les tiques et une rougeur en expansion rapide apparaît autour de leur aspiration. On appelle érythème persistant l'apparition sur les plis des extrémités, du fessier, des mains et des pieds de papules rouges ou jaunes de forme arrondie. Les papules peuvent fusionner et se décoller.

Qu'est-ce qu'un érythème?

L'érythème est une maladie à caractère infectieux qui provoque l'apparition d'une éruption cutanée sur la peau. Les symptômes visibles de l'érythème sont les capillaires dilatés. Vous devez comprendre que la nature de l'éruption dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme de chaque personne, de sorte qu'une même maladie chez différentes personnes peut se manifester de différentes manières. Ce fait rend très difficile de déterminer la cause exacte de l'éruption cutanée.

Une éruption cutanée La photo érythémateuse affecte dans la plupart des cas les enfants de moins de douze ans, mais la maladie peut également dépasser un adulte au moment le plus inopportun. La médecine moderne n'est pas en mesure de déterminer l'agent causal de cette infection, mais il est connu que la période d'incubation de l'érythème peut durer jusqu'à deux semaines. Les bactéries de cette maladie étant transmises par des gouttelettes en suspension dans l'air, le patient doit être isolé le plus tôt possible.

Causes de l'érythème

Erythème, de nombreux médecins appellent la cinquième maladie. Une éruption photo érythémateuse peut être déclenchée par divers facteurs externes. Dans certains cas, il peut s'agir de l'un des symptômes des maladies suivantes:

  • la rougeole;
  • la scarlatine;
  • certains types de pathologies cutanées, telles que la dermatite atopique;
  • réaction allergique.

En outre, la cause de l'érythème peut être des effets physiques prolongés sur la peau, qui se manifestent par une rougeur caractéristique.

Lire la suite Symptômes et traitement de la photo cinquième maladie

De plus, un érythème peut survenir après certaines procédures dans lesquelles un courant électrique ouvert est appliqué. Les causes possibles de l'érythème peuvent également être des facteurs externes qui provoquent l'expansion des capillaires. Ceux-ci comprennent:

  • soleil ou brûlures chimiques;
  • obvetrivanie peau ouverte à des températures moins;
  • inconfortable, frottant les vêtements;
  • violation de la circulation sanguine dans la peau.

Symptômes d'érythème infectieux

La plus grande menace pour le corps humain est l’érythème infectieux. Ses principaux symptômes ressemblent beaucoup aux premières manifestations du rhume et de la grippe, mais cette maladie se caractérise principalement par des éruptions cutanées ou des rougeurs déraisonnables.

Les autres symptômes incluent:

  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • maux de tête et légers vertiges;
  • faiblesse générale dans le contexte de l'ivresse;
  • légères démangeaisons dans les sinus et léger nez qui coule;
  • processus inflammatoires possibles dans le nasopharynx;
  • démangeaisons des lésions cutanées avec éruptions cutanées;
  • rougeur des yeux;
  • dans certains cas, les ganglions lymphatiques peuvent augmenter.

Il est important de se rappeler que l'automédication n'est permise que dans des cas extrêmes. Ne pas expérimenter encore une fois avec votre santé.

Si vous constatez que les symptômes ci-dessus doivent rechercher immédiatement une aide qualifiée, sinon le patient s'exposera au risque de contracter ses proches.

Éruption érythémateuse photo

Les éruptions érythémateuses dépendant des caractéristiques physiologiques individuelles et de la nature de la maladie se manifestent de différentes manières. Les espèces non infectieuses incluent:

  1. Érythème infrarouge (thermique). Apparaît à la suite d'une exposition prolongée aux rayons infrarouges ou thermiques. Sur la peau apparaît comme un maillage de pigment sombre. La zone de la peau touchée dépend de la cause de leur défaite.
  2. Radiographie La cause de ce type de maladie est l'exposition répétée de différentes parties de la peau à un appareil de radiographie. Les effets de cette exposition deviennent perceptibles 7 à 10 jours après la procédure. Ils peuvent être identifiés par un point rouge caractéristique, solide sur le site de la lésion, qui va progressivement s'assombrir au cours de la semaine jusqu'à ce qu'elle devienne brun foncé. Dans certains cas, l'épiderme peut commencer à se décoller.
  3. Résistant imposant. Visuellement, cet érythème n'est pratiquement pas différent des manifestations de l'urticaire allergique, avec lesquelles il est très facile de confondre. Il est extrêmement difficile de diagnostiquer à l'aide d'un ensemble d'examens appropriés. L'érythème élevé peut être idiopathique, qui est un processus inflammatoire héréditaire, ou symptomatique, entraînant la présence de maladies infectieuses chroniques.

En règle générale, l'érythème infectieux forme des taches rouges ou rosâtres, dont le diamètre est compris entre un et cinq centimètres. Dans certains cas, ces taches peuvent s'agrandir et former ce que l'on appelle un "érythème en anneau" (tache rose ou rouge sur la peau avec un centre plus pâle).

Érythème nodosum

Ce type d'érythème est une réaction allergique à un irritant. Elle se caractérise par une inflammation de la peau et des cellules adipeuses sous-cutanées, qui s'accompagnent d'une pigmentation prononcée et de douleurs lors d'une exposition physique. Selon les statistiques médicales, la maladie est largement répandue parmi la moitié féminine de la population.

En savoir plus Symptômes et traitement de l'érythème

La photo érythémateuse éruption cutanée se manifeste dans ce cas sous la forme de nœuds sphériques, dont la taille dépend de la gravité de la maladie.

Ce symptôme ne se manifeste que par les extrémités, mais malgré cela, un diagnostic complet de l’érythème nodosum nécessite un examen complet, sur lequel un traitement ultérieur dépendra, à savoir:

  • examen et conclusion d'un pneumologue;
  • radiographie des poumons;
  • tests généraux;
  • consultation de dermatologue;
  • examen par un rhumatologue.

Les causes les plus courantes de cette maladie sont les conséquences de maladies chroniques telles que:

  • amygdalite;
  • la cystite;
  • otite moyenne et autres infections à streptocoques.

L'érythème nodosum touche le plus souvent les personnes âgées de 20 à 30 ans et, avec un traitement de mauvaise qualité, peut s'aggraver régulièrement pendant les saisons froides.