Principal > Baies

Boisson abondante à une température et maladies, avantage

Toute maladie est un test sérieux pour le corps. Et afin d'aider son immunité à faire face à la maladie le plus rapidement possible, il convient de lui apporter un soutien approprié. Afin d’accélérer la guérison, il vous faut un peu plus de choses: suivre les recommandations du médecin, organiser une nutrition adéquate et, bien sûr, un régime de boisson approprié. Le dernier point concerne presque un peu plus de détails. Parlons sur www.rasteniya-lecarstvennie.ru du rôle que joue une forte consommation d'alcool dans la température et les maladies, et vous apprendrez également les avantages que présente un patient qui boit beaucoup en observant le régime correct de consommation.

Pourquoi une personne boit-elle beaucoup de maladies?

L'augmentation de la température corporelle est l'un des symptômes les plus courants auxquels une personne doit faire face. Une telle violation est le plus souvent observée dans les lésions infectieuses, les processus inflammatoires, les maladies virales et autres maladies similaires. Dans ce cas, le corps est soumis à une intoxication, qui s'explique par l'impact de diverses substances agressives sur les tissus et les organes. Ces éléments toxiques sont produits par des virus et des bactéries.

Quelle que soit la maladie, le système immunitaire humain attaque les virus ou les bactéries, ce qui entraîne leur destruction, de même que les cellules de défense. Les produits de décomposition de ces substances ont un effet toxique sur le corps. Et pour leur élimination précoce, vous devez avant tout aider votre corps en recevant une quantité importante de liquide. Un régime de boisson adéquat a un effet positif sur l'élimination du mucus qui, au cours de la maladie, s'est accumulé dans les organes du système respiratoire, ce qui est caractéristique d'un mal de gorge, d'une pneumonie, d'une bronchite et d'autres maladies similaires. En cas de rhume et de virus, le liquide contribue également à réduire la température corporelle.

Quoi de mieux à prendre à une température et des maladies?

Pour éliminer les toxines du corps, il est conseillé aux médecins de boire beaucoup de liquide. Un choix ordinaire serait une eau ordinaire, elle devrait être prise par petites gorgées aussi souvent que possible. Pour que le liquide soit entièrement traité par le corps et transmis à tous les organes et tissus, il est préférable de le boire chaud - à une température proche de celle du corps. Dans ce cas, c'est le tube digestif qui l'absorbe le plus rapidement.

En outre, pour éliminer les toxines du corps, vous pouvez prendre d'autres boissons, représentées par des jus de fruits fraîchement pressés, des boissons aux fruits faites maison, diverses tisanes, etc.

Afin de fournir à votre corps des suppléments de vitamines pour la maladie, vous ne devez pas boire de jus d'agrumes propres, car ils peuvent irriter les muqueuses et ne faire qu'aggraver l'état du patient en cas de rhume, grippe, etc. Les médecins recommandent de boire beaucoup d'eau. Et cela ne les dérange pas de combiner les jus d'agrumes et de l'eau avec d'autres jus, vous pouvez également ajouter des agrumes à d'autres boissons, par exemple dans le thé (le même citron). Vous pouvez également presser le jus d'un demi-citron dans un verre avec de l'eau tiède et ajouter une cuillerée de miel ou de sirop d'érable à cette boisson. Une telle consommation aidera à adoucir la gorge, à nettoyer le sang et les muqueuses et, bien sûr, à éliminer les toxines.

Pour la préparation de boissons aux fruits avec maladie et température, le cassis, la canneberge, la rose sauvage et la fraise doivent être utilisés.

Le thé au gingembre sera également une excellente option pour boire lors de maladies. Après tout, le gingembre est un agent antimicrobien reconnu, dont plusieurs qualités ont prouvé les qualités utiles. Cette composition végétale aide à éliminer les toxines, à rajeunir et à éliminer les processus inflammatoires. Pour préparer un thé sain et délicieux, vous devez préparer une cuillère à soupe de racine de gingembre hachée et un demi-litre d’eau bouillante. Faites bouillir un tel outil pendant un quart d'heure, puis insistez encore dix minutes. Les boissons alcoolisées doivent être sucrées avec du miel et prises par petites gorgées tout au long de la journée. Pour améliorer l'efficacité d'une telle boisson, vous devez y ajouter quelques graines de cumin.

Si vous n'avez pas du tout d'appétit pendant votre maladie, vous pouvez utiliser des bouillons comme boisson. Une excellente option serait un bouillon préparé à base de viande maigre de poulet fait maison ou de bouillon de légumes ordinaire. Une telle consommation saturera le corps de l'énergie dont elle a besoin, donnera de la force et ne nécessitera pas beaucoup d'énergie pour la digestion.

Afin de stimuler l'immunité, d'éliminer rapidement les températures élevées et les problèmes de santé, vous pouvez ajouter aux feuilles de thé noir ou vert ordinaires des plantes médicinales - menthe, tilleul ou origan. Le miel devrait être ajouté à une telle boisson.

Une excellente option pour boire à une température et d’autres maladies sera également une infusion à base d’églantine. Pour la préparation d'un tel outil, il est nécessaire de préparer trois cuillères à soupe de baies broyées de cette plante avec un demi-litre d'eau bouillie uniquement. Insister pendant la nuit, puis filtrer. Prenez le verre fini pour un demi-verre quatre fois par jour environ une demi-heure avant le repas. Dans cette infusion, vous pouvez ajouter du miel ou du cahors.

Vous pouvez également prendre une compote à base de fruits secs, de vin chaud fait maison, de camomille, d'échinacée, etc.

Comme le montre la pratique, la consommation d'une quantité suffisante de liquide dans diverses maladies aide à faire face rapidement aux symptômes désagréables et à améliorer la santé de plusieurs ordres de grandeur.

Règles pour boire froid

Les rhumes sont appelés maladies respiratoires qui sont apparues à la suite d'une hypothermie et se manifestent sous une forme bénigne. La maladie ne nécessite pas de traitement spécial. Pour le récupérer, il suffit d'observer le bon régime d'alcool et de se reposer autant que possible. Mais combien devriez-vous boire? Et quel liquide est le mieux absorbé par le corps? Vous trouverez les réponses à ces questions ci-dessous.

Opinion de scientifiques

De grandes quantités d'alcool sont prescrites pour presque toutes les maladies respiratoires respiratoires et pas seulement. Voici comment nos grands-parents ont été traités. Maintenant, cette thérapie est prescrite pour les enfants. Mais consommer de grandes quantités de liquides est-il toujours utile? Il s'est avéré que non.

Les scientifiques prétendent que l'excès d'eau dans le corps est tout aussi nocif que le manque. Les mictions fréquentes créent une charge supplémentaire sur les reins, pouvant conduire à une hyponatrémie et à une hyperhydratation.

En termes simples, avec le liquide, le corps laisse des nutriments, principalement du potassium et du calcium, et un œdème peut survenir en cas de dysfonctionnement du système urinaire. Dans les cas graves, la surhydratation entraîne une baisse de la température corporelle, des convulsions, des maux de tête, des nausées, des vomissements, un œdème des poumons et du cerveau.

Mais vous ne pouvez pas refuser de boire pendant la période de maladie. Selon les scientifiques, le débit de fluides par temps froid devrait être modéré. Comment l'eau aide:

  • compense la perte de liquide en cas de transpiration accrue;
  • dilue les expectorations dans les poumons et le mucus dans le nez, facilite sa séparation;
  • aide à réduire la température corporelle pendant la fièvre;
  • élimine les déchets nocifs des bactéries et des virus;
  • améliore la résistance globale du corps.

Nous vous conseillons de vous assurer qu'il n'y a pas de déshydratation. Mais même de l'eau en trop grande quantité peut causer de graves dommages. Buvez beaucoup de liquides, mais n'en abusez pas. Ces recommandations sont données par des praticiens.

Comment boire

Boire beaucoup de boisson ne signifie pas que vous devez verser beaucoup de liquide à la fois. Cela causera des nausées plutôt que des avantages. Buvez correctement:

  • peu mais souvent;
  • eau écologiquement pure ou minérale;
  • boissons à saveur acide modérée, alcalines, non gazéifiées et non alcoolisées;
  • s'abstenir de boire du liquide pendant la nuit.

La meilleure boisson est une eau minérale sans gaz. En cas de mal de gorge et de toux, vous devez ajouter une pincée de sel dans un verre avec de l'eau ou boire de l'eau minérale à base d'hydrocarbonate. Par exemple, Borjomi ou Essentuki. La boisson alcaline améliore la décharge des expectorations. Mais des boissons sucrées, du café, du thé fort, des produits laitiers au moment il est recommandé de s'abstenir. Ils peuvent provoquer des maux de tête, accélérer la reproduction de micro-organismes nuisibles.

Avec un régime d'alcool intense, la miction devrait augmenter et l'urine devrait devenir claire. Si cela ne se produit pas, le liquide est retenu dans le corps. Ce problème est préférable de discuter avec votre médecin, mais pour le moment réduire temporairement la consommation de boissons.

Quantité de fluide

Nous avons donc déjà découvert qu’une consommation importante est une mesure importante. Plus ne veut pas dire mieux. Pour que le liquide aille de l'avant, lors d'un rhume, vous devez boire votre indemnité journalière, ainsi que 500 ml supplémentaires par rapport aux adultes et 100 à 300 ml aux enfants.

Pour calculer la quantité de liquide nécessaire, vous devez multiplier le poids corporel par 30. Ainsi, pour une personne pesant 75 kg, la norme sera de 2,25 litres d'eau. Pendant la même période de maladie, il est recommandé de boire 2,75 litres. Ce volume comprend également les liquides dérivés des aliments: soupe, légumes, fruits, etc.

A propos de la température des boissons

Qu'est-ce qu'une boisson plus saine, chaude ou chaude? Les différends à cet égard ne sont pas réglés à ce jour. D'une part, le thé chaud se réchauffe bien et d'autre part, il peut provoquer des maux de gorge et des maux de tête. Les fluides chauds sont mieux absorbés par le corps, il n’est pas nécessaire que le corps gaspille de l’énergie lors de son refroidissement ou de son chauffage.

Quelle température devrait boire? Universellement - chaud, 37–39 degrés. La température de la boisson doit correspondre à la température corporelle. Toutefois, dans le cas où une personne a gelé, n'a pas mal à la gorge et ne fait pas de fièvre, une tasse de thé chaud est préférable.

Alors résumez. Premièrement, lorsque vous avez un rhume, vous devriez le boire de façon fractionnée. 100-200 ml toutes les heures ou les deux heures. Deuxièmement, boire devrait être chaud, sauf quand il est nécessaire de se réchauffer. Troisièmement, vous devez connaître et prendre en compte votre taux de consommation de liquide. Pour un adulte, il est de 2-3 litres, et pour un enfant, de 0,5 à 1,5 litres, en fonction du poids. Dépasser cette dose n’est pas moins dangereux que le manque de liquide dans le corps. Ne tombez pas malade!

Est-il possible de boire de l'eau à une température

Le rhume, la grippe et les inflammations de divers endroits sont accompagnés de fièvre. Ceci est une réaction protectrice du corps face à l'agression d'agents étrangers.

Que se passe-t-il dans le corps à haute température?

En ce moment, une énorme quantité de bactéries (ou virus) et de leurs produits métaboliques apparaissent dans le sang d'une personne. En réponse à cette domination, la température corporelle augmente. Et au plus fort de la réaction thermique, la nature même interne de l'homme produit des substances qui combattent très activement tous les parasites. De plus, ces substances remplissent si bien leur mission qu'aucun antibiotique ne peut être comparé à un travail aussi virtuose et rationalisé.

L'interféron est l'une des substances universelles qui, à de tels moments, produit une immunité. Une quantité particulièrement importante d'interféron apparaît les 2e et 3e jours. Par conséquent, trois jours après le début de la maladie, la personne commence généralement à se rétablir activement.

Devrais-je chauffer la température?

Comment se comporter correctement et comment aider le corps à des températures élevées?

Tout d'abord, n'essayez pas immédiatement de baisser la température. Oui, une personne dans ces moments-là se sent mal: mal à la tête, mal à tout le corps, surtout aux os, aux muscles. Mais si nous aidons correctement, la récupération ne sera pas longue, viendra rapidement, dans 2-3 jours, et sans complications ni retards dans le processus.

Pourquoi il est nécessaire de rester au lit

La tâche principale consiste à se concentrer sur le fait qu’un couple de jours a observé sans condition un repos strict au lit. Rester au lit est important! Au moment de la maladie, le sang dans les vaisseaux coule "sale" de microbes et de "déchets" formés dans le processus de "guerre" entre les agresseurs et la défense. Il est nécessaire de fournir toutes les conditions pour que cette «saleté», aussi rapidement que possible et dans toute la mesure possible, soit éliminée du corps par les canaux naturels.

Et si une personne qui a bu des comprimés et qui a abaissé la température tente de faire un travail, il y a de fortes chances pour qu'elle "tombe" sur des complications. Par exemple, j'ai décidé à ce moment-là de faire quelque chose en rapport avec le mouvement du corps dans l'espace, puis en raison de la charge sur les articulations, c'est à eux que le sang «sale» coulera et: «Bonjour, l'arthrite!». Un livre a été lu dans le lit. Les toxines pourront alors attaquer l'analyseur visuel. Et avec une écoute assidue des enregistrements audio, vous pouvez déjà deviner quel organe en souffrira.

C'est à dire La première condition pour aider notre corps est de s’allonger, chaudement recouvert, tandis que la température dans la pièce devrait être de 18-23 degrés.

La prochaine condition essentielle est que vous devez boire beaucoup de liquides.

Je conseille à mes patients de boire des compotes de fruits secs, des décoctions de raisins secs, des abricots secs, des cerises, des raisins de Corinthe, des canneberges. Il est très utile d'ajouter une tranche de citron ou une cuillerée de miel à la boisson (le miel est un antibiotique naturel).

Traditionnellement, il est fortement conseillé de boire des thés de viorne, framboise, tilleul. Ce n'est absolument pas nécessaire de faire!

Kalina, framboise, tilleul et autres herbes diaphorétiques "éteignent" le rein du travail. Ils contiennent de l'aspirine. L'aspirine (ou acide acétylsallicylique) a été obtenue à partir du saule blanc (Salex alba). L’effet diaphorétique connu de l’aspirine repose sur le fait qu’elle bloque le fonctionnement du rein, c’est-à-dire la filtration de l'urine est considérablement réduite.

Par quels canaux, dans ce cas, les déchets seront-ils libérés - des substances de ballast?

Tous les déchets remplis de toxines se précipitent à la sortie par les glandes sudoripares. Mais les glandes sudoripares sont un objet beaucoup moins puissant pour éliminer les particules malveillantes. Par conséquent, alors que le rein ne fonctionne pas sous l’action de l’aspirine, le corps est obligé de "cacher" la partie du lion contenant les toxines et de les disperser dans la substance intercellulaire. "Garbage" est bien caché, mais reste dans le système.

Comment une personne va-t-elle se sentir en général, même si une récupération imaginaire a eu lieu? Ainsi, une base solide a été créée pour les processus chroniques, les complications, etc. Et ceci explique la faiblesse générale, la fatigue, les maux de tête non motivés, la dépendance météorologique. En outre, le corps perd sa capacité à augmenter la température et à résister aux agressions des virus et des bactéries. Je pense que vous avez rencontré des gens qui ont dit: «Je me sens très froid au moment où je suis enrhumé, mais je n'ai jamais de température». C'est précisément le cas lorsque le médecin interne n'a pas été autorisé à faire quoi que ce soit, déprimant la défense en abaissant instantanément la température.

En outre, la présence chez l'homme d'une multitude de maladies auto-immunes suggère que, dans le mécanisme pervers d'attaque de l'immunité de leurs propres cellules, le dernier «jeu» dangereux et irréfléchi avec la suppression forcée de la Nature joue un rôle important. Et les maladies très graves appartiennent aux maladies auto-immunes: la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, le diabète de type 1, la vascularite hémorragique, etc.

Nous ne buvons donc pas d'aspirine: ni en pharmacie, ni dans des herbes diaphorétiques. Nous buvons beaucoup de liquide, ce que j'ai énuméré ci-dessus.

Pourquoi pas de l'eau?

L'eau dans le corps est très nécessaire: c'est un solvant universel. L'eau la plus digestible se trouve dans le jus des plantes et de leurs fruits. Qu'est-ce qu'elle est digestible? Le fait qu'il contient une grande quantité de minéraux et de vitamines, qui, une fois dans le corps, active les protéines de transport. Ce dernier déplace l'eau dans les tissus, ainsi que de cellule en cellule. L'environnement interne est lavé par l'eau, comme une douche. C'est le mouvement du fluide - la clé pour assurer la propreté interne.

Il s'avère que cette tâche est mieux gérée par les jus et décoctions naturels de légumes et de fruits (compotes, bouillons, boissons aux fruits, thé vert, etc.).

Combien boire?

Une personne en bonne santé a besoin d'environ 3 litres de liquide par jour. Lorsque la température augmente, il faut ajouter 1 litre supplémentaire pour chaque degré: si 37,6, puis 4 l, si 38,6, puis 5 l! Buvez à petites gorgées, mais souvent. Dans le même temps, la température du liquide doit être approximativement la même que celle du corps, afin de ne pas dépenser d'énergie supplémentaire sur le corps pour le chauffage, ou inversement pour le refroidissement.

Dans cette situation, la personne disposera du moyen le plus optimal pour ouvrir toutes les sorties de substances indésirables et nocives: les glandes sudoripares fonctionneront également de manière active et, ce qui est plus important, les voies urinaires.

Pour améliorer la capacité de drainage du système, des remèdes homéopathiques ou à base de plantes sont prescrits. Ils aident également le corps à faire face à la maladie en moins de temps.

On pense que la température se situe dans la plage 38-39 - la plus favorable pour la destruction de l'agent causal. Si la température n'est pas élevée ou si elle ne dépasse pas 38 degrés, la protection est alors très faible. Et une personne doit faire attention à comment optimiser sa santé en général afin de gagner une forte immunité.

Comment renforcer le système immunitaire, lisez ici.

Quelle température faut-il abattre?

Si la température dépasse 39 degrés, cela signifie qu'une personne boit peu, le système n'a pas assez d'eau pour refroidir.

Pour être plus confiant dans la justesse de leurs actions, il est très bon d'être sous la supervision de votre médecin de famille, qui possède une méthode similaire de curation des patients.

Dans les cas extrêmes, si vous ne pouvez pas maîtriser la situation, nous nous tournons vers «l’artillerie lourde»: médicaments antipyrétiques d’origine chimique. Personnellement, je recommande le plus souvent le nurofen à mes patients.

Il faut se rappeler que l’augmentation de la température entraîne une augmentation du rythme cardiaque. Chaque degré augmente d'environ 10 coupes. À 39 degrés - augmente à 100-110. Si on continue à ramper jusqu'à 120 -130, alors c'est dangereux. La probabilité de complications augmente considérablement. Dans ces cas, une assistance médicale urgente est requise!

Il est également important de se rappeler que si la température du 4e au 5e jour s'est normalisée et s'est de nouveau manifestée comme élevée, la probabilité de complications dans ce cas est élevée! Dans de tels cas, vous devez consulter un médecin!

J'espère que cet article vous aidera à garder votre santé en bonne santé! Si oui, partagez-le avec vos amis!

A propos de mes méthodes de travail, vous pouvez trouver ICI

Il est maintenant clair pourquoi les rhumes, la grippe et les inflammations de localisation différente sont accompagnés de fièvre. Ceci est une réaction protectrice du corps face à l'agression d'agents étrangers.

Ce sujet est également décrit dans une vidéo similaire:

La prévention est préférable à tout traitement. Lisez à propos de cet article:

Je recommande de lire l'article sur l'étonnante machine miracle IAM, avec laquelle un spécialiste expérimenté vous aidera à faire face à toute maladie.

Partagez avec d'autres personnes les connaissances que vous avez acquises et elles vous en seront reconnaissantes!

Puis-je boire à une température

Comment l'alcool affecte-t-il le corps à des températures élevées?

Il existe une opinion populaire selon laquelle un rhume peut facilement être guéri si l'alcool est pris comme médicament au tout début de la maladie. Comment cette méthode est efficace et en général, s'il est possible de boire de l'alcool à une température - cet article dira.

L'effet de l'alcool sur la température

Le rhume survient lorsqu'une infection virale est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air d'une personne à une autre. Le corps réagit aux virus en renforçant les processus immunitaires, dont le mécanisme complexe est accompagné d'hyperthermie. Une température élevée est nécessaire à notre corps pour détruire les éléments étrangers de l'étiologie virale.

Selon les critiques des médecins, la vodka ne l'abaisse pas à une température ambiante, mais au contraire, après la prise de boissons fortement alcoolisées, il se produit généralement une hyperthermie.

Alcool avec une immunité froide et affaiblie

Dans le cas où il n'était pas possible de prévenir un rhume et que la personne est tombée malade, il est préférable de refuser l'alcool. Le fait est que boire de l'alcool pendant une maladie peut entraîner une détérioration, car l'éthanol agit comme un dépresseur pour le système immunitaire et, pendant une maladie, les défenses sont très importantes pour un prompt rétablissement.

L’alcool, même à des doses minimes, est perçu par le corps comme une substance toxique. Ainsi, lorsqu’il boit de l'alcool, tous les organes et systèmes commencent à fonctionner en mode d'urgence, car ils doivent lutter non seulement contre les virus, mais aussi contre l'intoxication à l'éthanol.

Pourquoi ne pas boire à haute température?

À une température corporelle élevée, le cœur et les vaisseaux sanguins reçoivent une charge plutôt tangible, qui se traduit souvent par une augmentation du rythme cardiaque.

Si vous buvez de l’alcool à une température de 37 degrés et plus, cela est déjà lourd de conséquences. Une fois dans le corps, la liqueur dilate les vaisseaux sanguins dans un premier temps, puis ils se rétrécissent fortement - ceci est une caractéristique de l'interaction de la paroi vasculaire avec de l'éthanol. Avec un spasme vasculaire aigu augmente la charge déjà accrue sur le travail du muscle cardiaque et augmente également le risque de fragilité vasculaire. De telles fluctuations menacent le développement d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral, d'une crise hypertensive.

L'alcool contribue au lancement du mécanisme du système urinaire. La sécrétion accrue de liquide dans le corps entraîne la déshydratation et, en cas de rhume, il est nécessaire que l'équilibre eau-sel soit normal. De plus, il est recommandé d'augmenter le volume de fluide en circulation afin d'éliminer tous les produits d'intoxication du corps.

Il a été prouvé que l'alcool élève la température corporelle. Pas par hasard, à des températures élevées, il est interdit de produire des compresses d’alcool et de moudre.

N'importe lequel, même une petite dose d'alcool, est excrété par l'organisme en trois jours. Par conséquent, associer le traitement médicamenteux à la consommation d’alcool n’aboutira pas. Soit il faut différer le traitement, soit avoir l’intoxication la plus forte du corps.

Quand puis-je boire de l'alcool avec une température?

En effet, à des doses modérées, les boissons alcoolisées sont utilisées contre le rhume, mais uniquement lorsque la température corporelle ne dépasse pas 37 degrés.

Par exemple, du vin chaud avec des épices, ils boivent pour se réchauffer par temps froid, et 50 grammes de vodka ou de brandy par temps froid dilatent les vaisseaux sanguins et augmentent le flux sanguin dans le corps, permettant ainsi à une personne gelée de se réchauffer rapidement. Cependant, ces mesures ont plus de chances d'être préventives et ne sont pas utilisées à des fins médicales, mais dans le but de ne pas attraper un rhume.

Cependant, les médecins ne recommandent pas de boire de la vodka à une température supérieure à 37 degrés, et plus encore avec des médicaments, car le risque d'alcool et d'intoxication à la drogue augmente et le risque de complications par les vaisseaux sanguins et le cœur augmente, même jusqu'à la mort.

En outre, les médecins avertissent que les alcools gazeux sont particulièrement dangereux. Depuis ils peuvent augmenter le gonflement dans le rhume, qui accompagne tous les rhumes. Les médecins ne conseillent pas de boire de la bière à une température modérée - une boisson rafraîchissante peut augmenter l’inflammation du nasopharynx et peut également provoquer des nausées, des troubles gastro-intestinaux et des troubles des selles.

Combien pouvez-vous boire?

La quantité d'alcool autorisée à la température est indiquée dans ce tableau:

Est-il possible de boire de l'alcool à une température?

Bon moment de la journée! Je m'appelle Khalisat Suleymanova - je suis phytothérapeute. Quand j'avais 28 ans, je me suis guéri du cancer de l'utérus avec des herbes (pour en savoir plus sur mon expérience de rétablissement et sur la raison pour laquelle je suis devenu phytothérapeute ici: mon histoire). Avant de pouvoir être traité selon les méthodes nationales décrites sur Internet, veuillez consulter un spécialiste et votre médecin! Cela vous fera économiser du temps et de l'argent, car les maladies sont différentes, les herbes et les méthodes de traitement sont différentes, et il existe toujours des comorbidités, des contre-indications, des complications, etc. Il n'y a rien à ajouter pour le moment, mais si vous avez besoin d'aide pour choisir des herbes et des méthodes de traitement, vous pouvez me trouver ici par contacts:

Téléphone: 8 918 843 47 72

Mail: [email protected]

L'alcool pour une personne est considéré comme un dépresseur. Il inhibe le travail de nombreux processus dans le corps. Souvent, les gens se demandent si vous pouvez boire de l'alcool à une température? Après tout, sans le savoir, ils causent des torts considérables à leur propre corps.

L'effet de l'alcool sur le corps

Au cours de fouilles archéologiques, des navires contenant des éléments alcooliques ont été découverts. Cela suggère que l'intoxication était connue dans les temps anciens. Pour chaque pays existaient leurs propres boissons nationales. Certaines traditions ont atteint nos jours. Mais est-ce vraiment considéré comme une application inoffensive? Après tout, beaucoup ne connaissent pas ses effets nocifs, en particulier son utilisation en présence de diverses maladies. Pour comprendre cela, vous devez comprendre comment son utilisation affecte le corps dans son ensemble.

Certaines personnes croient que le traitement à l'alcool est le moyen le plus efficace et le plus efficient. Puisque l'alcool contient de l'alcool, le corps est nettoyé de microbes et de bactéries nuisibles. L'état général de la personne s'améliore et toute maladie recule. Mais en fait, ceci est une opinion erronée.

Est-il possible d'alcool à température?

Boire de l'alcool à une température est strictement interdit. L'alcool éthylique contenu dans l'alcool est une substance toxique pouvant empoisonner le corps humain. Son utilisation, avec des médicaments, peut provoquer une intoxication et une dégradation du bien-être. Cela suggère que vous ne devriez pas choisir une telle technique pour le traitement des maladies.

Les experts disent que l'alcool est contre-indiqué non seulement à la chaleur, mais également pour les autres rhumes. Cela est dû au fait que l'organisme épuisé par la maladie n'est pas en mesure de faire face à l'intoxication toxique par l'éthyle. Il y a une augmentation de la température corporelle après l'alcool et, dans certains cas, une augmentation de la pression. Dans le meilleur des cas, la période de récupération sera retardée, mais les conséquences seront irréparables.

Si vous buvez de l'alcool à une température de 38 degrés ou plus, les conséquences suivantes sont possibles:

  • engourdissement des membres
  • crise cardiaque
  • un coup
  • dilatation des vaisseaux sanguins
  • overdose
  • fièvre,
  • paralysie des navires.

L'avis selon lequel la potion va chauffer et avoir un effet curatif est erroné. Est-il possible de boire de l'alcool à une température de 37 degrés? Si l’augmentation de la température n’est pas causée par l’angine ou d’autres facteurs, il est alors possible d’en accepter une faible quantité.

Il y a des opinions erronées chez les gens que l'alcool a un effet curatif à haute température:

  • Améliore le sommeil d'une personne - comme vous le savez, dans un état douloureux, le sommeil sera utile, mais en conjonction avec l'alcool, le sommeil sera agité et dérangeant.
  • Force la température corporelle élevée - boire ne contribue pas à réduire la température, mais provoque un état d'anesthésie temporaire. Il semble à une personne que dans un tel état, une amélioration est arrivée.
  • Aide à éliminer la peur - En fait, la peur ne fait qu'augmenter. Et à des températures élevées, des hallucinations et une anxiété sont possibles.
  • Il traite les rhumes - l'alcool réduit l'immunité d'une personne et ne permet pas de lutter contre le rhume.

Ne négligez pas les conseils des médecins et auto-méditez avec des frissons. Il est préférable de consulter immédiatement un spécialiste et de commencer le traitement.

L'alcool comme médicament?

S'il n'y a pas de température élevée, il est permis de boire du vin. Il est chauffé et ajouté au miel et aux herbes. Pour une telle boisson, un vin rouge semi-sucré ou sec approprié. Il est nécessaire de l’utiliser à petites doses, sinon cette méthode de traitement donnera un résultat négatif. La dose quotidienne de vin est de 50g. pendant trois jours. Il n'est pas nécessaire de l'utiliser en même temps avec des préparations médicales.

Certains patients prétendent que la vodka avec du poivre est possible à une température. En fait, ce n'est pas le cas. À la réception d'une telle potion à l'intérieur des symptômes suivants sont observés:

  • palpitations cardiaques
  • déshydratation
  • empoisonnement
  • hypertension artérielle
  • évanouissement possible
  • toux suffocante
  • mal de tête sévère.

En cas d'empoisonnement, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car elle risque d'avoir des conséquences négatives. En fait, la vodka au poivre est recommandée pour la première étape à froid. Surtout avec la surfusion et sans signes évidents de frissons. Il est utilisé en interne à petites doses et frotte les pieds. L'augmentation de la température peut être due non seulement au rhume, mais également à des affections plus graves. Si elle semble ne pas être justifiée et qu'elle ne passe pas au bout de quelques jours, vous devez vous rendre à l'hôpital.

La bière n'est pas moins populaire. Et beaucoup de ses amants sont intéressés à savoir s'il est possible de boire de la bière à une température? L'utilisation de cette boisson affecte également négativement le corps. Il est à noter que l’utilisation de tout type d’alcool est contre-indiquée. Puisqu'il peut nuire considérablement à la santé humaine.

Puis-je boire de la vodka à une température de 38

L'automne arrive et, accompagné d'un beau tapis de feuilles mortes, il supporte également un temps humide et humide. Kits à domicile à reconstituer de manière urgente avec divers antiviraux et médicaments contre la toux. Après tout, nous sommes parfois à l’automne face aux rhumes. Dans le cours sont les méthodes de la médecine traditionnelle, en passant, certaines d'entre elles impliquent l'utilisation de la vodka.

Et pas seulement dans les compresses, mais aussi à l'intérieur. De plus, cette façon d'aider le corps à se débarrasser d'un rhume est pratiquée depuis longtemps. Est-il possible de boire de l'alcool à une température ambiante, car la fièvre et les états fébriles deviennent des compagnons fidèles du rhume? Cette méthode de thérapie est-elle néfaste? Et comment utiliser au mieux l'alcool avec un rhume typique?

Pourquoi la température corporelle augmente

Normalement, le régime thermique du corps d’une personne en bonne santé est de + 36,6 ° C. Ces conditions sont optimales pour le déroulement normal de tous les processus biochimiques naturels. Mais n'oubliez pas que chaque personne est un organisme complexe avec des nuances individuelles.

Les médecins ont enregistré des cas où, chez une personne en parfaite santé, la température corporelle était normalement comprise entre + 36 ° C et + 37,5 ° C.

Mais de tels cas sont assez rares. Habituellement, une augmentation du régime de température indique l'apparition de diverses conditions pathologiques dans le corps, principalement des rhumes. Ceci est la preuve que le corps commence à se défendre activement contre les attaques de virus / bactéries pathogènes.

Lorsque le corps est dans des conditions extrêmes (et que la température élevée crée de telles conditions), des agents étrangers commencent à mourir en masse. Leur destruction est particulièrement active quand elle s'élève à + 38 ° C. C'est pour cette raison que les médecins ne recommandent pas de chauffer à chaud la chaleur qui convient à ce mode de température.

Alcool et fièvre

Mais nous avons une catégorie d'adhérents de la médecine traditionnelle qui, à la moindre manifestation de chaleur, s'empare immédiatement d'un verre. Il est naïf de croire qu’il aide ainsi l’organisme à faire face aux microorganismes pathogènes. Ce n’est que la fameuse recette du poivron rouge avec vodka, qui, selon beaucoup, devient le premier outil contre le rhume.

Les médecins interdisent catégoriquement la consommation d’alcool de toute sorte lorsque la température corporelle augmente. Les médecins sont convaincus que la fièvre et l'alcool sont des concepts incompatibles.

Opinion des médecins

Les médecins à la question de savoir s'il est possible de boire de la vodka à une température de 38 ou un peu moins, répondent avec un "non" catégorique. Il est établi depuis longtemps que l'alcool éthylique ne fait qu'aggraver sérieusement la situation et compliquer considérablement l'évolution de la maladie. Le fait est que l’éthanol altère considérablement l’état du système immunitaire.

Qu'est-ce qui se passe ensuite? L'immunité ébranlée, face aux infections, n'est plus en mesure de résister aux effets pathogènes. Le résultat triste est une rechute répétée et une exacerbation possible de pathologies chroniques dormantes.

Une tentative de "guérir" en buvant de l'alcool à des températures élevées se termine par un accident. De plus, la période de récupération et la récupération est considérablement retardée.

Malade pendant une longue période ne peut pas revenir à sa forme précédente. Et tout alcool est nocif. Et surtout, il est déconseillé de boire de la bière à température ambiante et de se laisser tenter par des cocktails peu alcoolisés.

Qu'est-ce que le traitement "alcool"

La question de savoir comment l'alcool éthylique affecte le corps humain à une température élevée a longtemps fait l'objet d'études approfondies. Afin de ne pas entrer dans le raisonnement spatial, on ne peut citer que les principales et tristes conséquences souvent malheureuses d'une telle légèreté.

Problèmes cardiaques

On sait que l'éthanol, une fois dans le corps, pénètre instantanément dans la circulation sanguine et contracte les vaisseaux sanguins. Même une toute petite quantité d'alcool entraîne un spasme des vaisseaux sanguins. En réponse, le myocarde doit augmenter considérablement la charge afin d'assurer un apport stable en oxygène aux organes internes.

Il a été établi qu’après la consommation d’alcool, le pouls augmentait instantanément de 10 à 15%.

Après 1-1.5 heures, l'éthanol atteint le muscle cardiaque. Les métabolites alcooliques toxiques provoquent le développement d'arythmies, ce qui entraîne une légère diminution de la pression artérielle. Des problèmes cardiaques dus à l'alcool tempéré commencent à se manifester même dans le cas d'un système cardiovasculaire fort et en bonne santé.

Et qu'en est-il de ceux qui souffrent de divers problèmes dans ce domaine? Aux températures élevées, l’alcool est particulièrement interdit pour les noyaux. Après tout, même une petite dose d'alcool (20 à 50 ml) dans une telle situation peut être fatale et conduire au développement d'une crise cardiaque.

Incompatibilité des médicaments

Dans le cas de maladies virales, les thérapeutes prescrivent très souvent une longue antibiothérapie. L'alcool n'est absolument pas compatible avec les antibiotiques. Un tel tandem conduit à une réaction de type disulfirame.

Disulfiram-like reaction - complexe de manifestations symptomatiques extrêmement négatives et dangereuses pour la santé. Un tel syndrome devient une conséquence de l'incompatibilité de l'éthanol et des antibiotiques.

L'alcool éthylique est une toxine puissante, un composé toxique. Il est nocif pour le corps en soi. Eh bien, en association avec des médicaments, en particulier des antibiotiques, l’alcool cause de graves dommages à l’organisme, ce qui renforce la lutte contre les infections (la fièvre en témoigne).

Dans ce cas, le patient court un risque d'intoxication grave. Les effets indésirables survenant dans ce cas vont consister en les symptômes suivants:

  • crampes abdominales;
  • vomissements abondants;
  • des vertiges;
  • nausée sévère;
  • tachycardie et sauts de tension artérielle;
  • toux sèche et douloureuse;
  • évanouissement;
  • sentiment de peur, anxiété incompréhensible.

La combinaison d’alcool et d’antibiotiques, surtout en cas d’augmentation de la température, crée des conditions favorables à l’accumulation de métabolites de l’alcool dans le corps. Cela conduit à la plus forte intoxication du corps jusqu'à l'apparition d'un collapsus pulmonaire et d'un coma.

Déshydratation

Le corps humain est composé à près de 80% de fluide. Et sa perte, même dans une faible mesure, est lourde de conséquences négatives. Son absence provoque un désordre dans le fonctionnement de tous les organes internes.

La déshydratation est l’état pathologique du corps, qui entraîne une perte importante de liquide qui ne peut pas être remplacée par une infime quantité d’eau.

La déshydratation entraîne un certain nombre de boissons contenant certaines substances qui contribuent à la perte de liquide. Ces produits comprennent:

  • café
  • thé noir;
  • l'alcool, en particulier la bière;
  • boissons gazeuses avec édulcorants et arômes.

Les médecins ont déterminé qu'en consommant ces boissons, le corps humain n'acquiert pas d'eau vitale, mais la perd de manière catastrophique. Avec un enthousiasme systématique et trop fort pour ces produits, le corps se rapproche inévitablement de la ligne de déshydratation.

L'alcool est particulièrement dangereux à cet égard à partir de 37 ans. Gardez à l'esprit que, dans l'état fébrile, le corps lui-même perd rapidement du liquide et que, associé à l'alcool, cette perte se produit beaucoup plus rapidement. Comment ça se passe?

  1. L'éthanol, une fois dans le corps, pénètre rapidement dans le cerveau.
  2. Les métabolites de l’éthanol arrêtent la production de vasopressine (hormone hypothalamus). Ce composé est produit par la glande pituitaire.
  3. La carence croissante de cette substance conduit rapidement à l'apparition d'une forte déshydratation. De plus, la déshydratation concerne même les cellules cérébrales, elles souffrent également d'un manque de liquide de réserve.

Si cela se produit dans le contexte du rhume et de la fièvre, l'état de santé commence à se détériorer rapidement. Dans les cas graves, les patients peuvent même former divers troubles nerveux. Et certainement, cet état ne contribuera pas à la reprise.

Ces prévisions décevantes ne montrent qu’une chose: l’alcool, quelle que soit sa qualité et sa force, ne doit pas être pris à des températures élevées. À propos, l’utilisation de méthodes «traditionnelles» avec l’alcool, considérées par la population, est non seulement inefficace, mais peut également avoir des conséquences désastreuses. Mais certaines méthodes encore approuvées par les médecins.

Alcool "positif"

Si les médecins interdisent formellement et catégoriquement la consommation de bière à des températures élevées, ils sont alors plus fidèles vis-à-vis du vin rouge réchauffé. Cette boisson alcoolisée a un effet de réchauffement et dans une certaine mesure de guérison.

Si vous utilisez un vin rouge naturel dans une forme chauffée et en quantité strictement limitée, cette boisson aide à refroidir le corps et à éliminer la température.

Célèbre vin chaud

Il convient de garder à l'esprit que cette recette ne convient pas à tout le monde, mais on sait depuis longtemps à propos des capacités de guérison du vin chaud (c'est le nom du vin chaud). Un vin chaud, avec du miel et des épices, soulage réellement les symptômes du rhume, en arrêtant les états fébriles.

Recette Pour préparer un outil de guérison, vous pouvez expérimenter en toute sécurité. Si l'on considère la recette classique du vin chaud, cela implique l'utilisation des produits suivants:

  • eau pure: 100 ml;
  • sucre cristallisé: 20 g;
  • cannelle: un bâton;
  • noix de muscade râpée: pincer;
  • vin rouge naturel: 750 ml;
  • racine de gingembre moulue: 5 g

Environ 5 portions du médicament parfumé proviennent de cette quantité d'ingrédients. Mais avant de le cuisiner, vous devez vous concentrer sur le choix du vin. Pour le vin chaud, tous les vins rouges sont parfaits, à l'exception des vins fortifiés. Lorsqu'ils sont chauffés, ils apparaissent un arôme alcoolique répulsif.

Technologie de cuisson:

  1. Dans un récipient, mélanger l'eau et les épices.
  2. Amener le mélange à ébullition et retirer immédiatement du feu.
  3. Laisser agir 10 à 15 minutes.
  4. Filtrer la masse résultante.
  5. Pour entrer le reste des ingrédients.
  6. Chauffez tous les composants à une température de + 70 ° C. Assurez-vous que le liquide ne bout pas, cela ne devrait pas être autorisé.
  7. Enveloppez le récipient avec un chiffon chaud et laissez-le pendant 30 à 40 minutes.

On peut boire du vin chaud prêt avec du bon miel et du citron. Mais rappelez-vous que pas plus de 50 g de cette boisson sont autorisés par jour (en particulier à des températures élevées), et que le traitement en général ne doit pas dépasser 2-3 jours. Ce temps est suffisant pour apprécier l'ancienne recette et ressentir la dynamique positive.

Comment utiliser de l'alcool fort

Si vous préférez l'alcool fort, vous pouvez également l'utiliser à des températures élevées. Mais pas à l'intérieur et que de la bonne vodka. Ils deviendront efficaces s'ils sont appliqués à l'extérieur sous forme de frottement intensif des mains et des pieds. Ainsi, un effet de serre particulier est créé, ce qui améliore la santé d'un rhume.

À propos, c’est de cette manière que la célèbre recette à la base de vodka et de poivron rouge a été utilisée. Avec un rhume comme un frottement, ce mélange aide le mieux. Cependant, avant d'utiliser cette méthode, vous devez tenir compte de la prédisposition aux allergies. Dans ce cas, vous ne pouvez pas utiliser une telle recette.

Mais idéalement, avec l'apparition de symptômes du rhume, et en particulier l'augmentation de la température, il est préférable de refuser l'alcool, même le vin chaud agréable. Si vous tenez à votre santé et la préserver, suivez les méthodes de traitement éprouvées recommandées par votre médecin.

11 choses qui ne peuvent pas être faites à une température corporelle élevée

Pour tenter de faire face à l'infection, le corps élève la température corporelle. Nous, souvent ne comprenant pas cela, cherchons à supprimer le symptôme. Mais le conseil de grand-mère de s’envelopper dans une couverture et de siroter du thé chaud dans ce cas ne peut qu’aggraver la situation.

À la veille de la période froide, les rédacteurs en chef d'AdMe.ru ont découvert les erreurs que nous commettons le plus souvent lorsque nous essayons de réduire la chaleur.

1. Mangez des aliments gras ou épicés.

Lorsque la température augmente de 1 degré, le métabolisme du corps s'accélère, il est donc impératif de manger. Les aliments «lourds» (frits, épicés) ne conviennent pas, car ils créent un travail supplémentaire pour le système digestif et empêchent le corps de combattre l’infection.

La bonne approche:

  • Nourrissez légèrement en petites portions.
  • Inclure dans le régime des aliments facilement digestibles riches en protéines, minéraux et vitamines (fruits, baies, légumes bouillis, produits à base de protéines).
  • Tous les aliments doivent être à la température de la pièce (vous ne devez pas les réchauffer).

2. Mangez des aliments contenant du sucre

Les scientifiques ont découvert qu'une augmentation du taux de glucose dans le corps réduit le nombre de globules blancs, responsables de la destruction des cellules infectées. En d'autres termes, il ne sera pas possible de se débarrasser de la température très rapidement.

La bonne approche:

  • Si vous voulez du sucré, il est préférable de privilégier les fruits.

3. Nous buvons du thé chaud et du café

Une température élevée déshydrate le corps, vous devez donc boire beaucoup, mais c'est bien. Le thé ou le lait chaud provoque une augmentation de la chaleur et la température augmente. Par ailleurs, il convient de mentionner le café: il est déconseillé de le boire car la boisson déshydrate le corps de manière encore plus intense.

La bonne approche:

  • Buvez du thé chaud, du jus ou de l'eau.
  • Si la température ne dépasse pas 38 ° C, vous pouvez prendre soin de vous avec du thé chaud, mais ne vous laissez pas emporter de toute façon.

4. Nous buvons du lait

La matière première des produits laitiers est la protéine caséine, qui est compactée sous l'action de la température élevée. En conséquence, une bouillie «en caoutchouc» se forme dans l’estomac, ce qui est très difficile à digérer.

La bonne approche:

  • Pour étancher votre soif avec du thé, du jus de fruit ou de l’eau plate.
  • Buvez du lait seulement après que la température est abaissée.

5. Allaitement

À des températures supérieures à 38 ° C, la protéine contenue dans le lait d'une femme qui allaite s'épaissit. De ce fait, le goût du lait change et le bébé peut refuser d'allaiter tôt. De plus, ce lait est digéré difficilement et conduit parfois à un trouble des selles.

La bonne approche:

  • Abaissez la température par des moyens sûrs et commencez alors à vous nourrir.
  • Si la température dure longtemps, utilisez un mélange artificiel.

6. Nous buvons beaucoup d'aspirine

L'aspirine réduit la température, mais à fortes doses, elle est catégoriquement contre-indiquée en cas de pression élevée et de problèmes cardiaques. Les enfants de moins de 16 ans ne recommandent pas l'acide acétylsalicylique, car il peut déclencher le syndrome de Ray (gonflement du foie et du cerveau).

La bonne approche:

  • Boire 1 comprimé d'aspirine jusqu'à ce que la température baisse.
  • Remplacez l'acide acétylsalicylique par du paracétamol, qui n'agit pas de manière aussi agressive sur l'estomac et les intestins.

7. Buvez de l'alcool après le paracétamol.

Le paracétamol lui-même est sûr et efficace, mais il a un effet hépatotoxique, c’est-à-dire qu’il a un effet négatif sur le foie. Si vous prenez quelques pilules, rien ne se passera. Dans le cas de l’alcool, les atteintes hépatiques sont doubles et peuvent avoir des conséquences désagréables sous forme de nausées et d’urticaire.

La bonne approche:

  • S'abstenir de boissons contenant de l'alcool éthylique pendant le traitement. Même les sucreries additionnées d'alcool sont mieux consommées au plus tôt 4 à 6 heures après la prise de paracétamol.

8. Faites tremper vos pieds et faites des inhalations chaudes.

L'eau chaude augmente le flux sanguin et augmente la température déjà élevée. L'inhalation peut être utile en cas de rhume et de mal de gorge, car elle ne soulage pas la fièvre, mais au contraire l'augmente. La même chose s'applique aux spas.

La bonne approche:

  • Soar pieds à des températures inférieures à 37,5 ° C
  • Faites l'inhalation avec ARVI et d'autres rhumes, qui se produisent sans augmenter la température.

9. Nous ne ventilons pas la pièce.

L'air sec et stagnant est un terreau favorable aux bactéries et aux virus. Cela peut provoquer une toux et un malaise. Par conséquent, dans la pièce dans laquelle se trouve une personne avec une température élevée, vous devez organiser la circulation de l'air. La diffusion facilitera non seulement l'état du patient, mais aidera également à ne pas être infecté par d'autres membres de la famille.

La bonne approche:

  • En été, gardez les évents ouverts tout le temps si aucun brouillon n'est créé.
  • Aérez la chambre au moins 2 fois par jour: avant le coucher et immédiatement après le coucher (le patient doit être dans une autre chambre à ce moment).
  • Avec de l'air très sec, vous pouvez utiliser un humidificateur ou un spray spécial.

10. Nous faisons une compresse froide et prenons une douche fraîche.

Un refroidissement rapide aidera à réduire la température, mais pour une courte période. C'est une méthode extrême de "traitement", et son utilisation est lourde: quand il se fige, le système immunitaire s'affaiblit, ce qui signifie que le corps devient plus difficile à combattre les infections.

La bonne approche:

  • Prenez rapidement une douche chaude si nécessaire.
  • Essuyez avec un chiffon chaud et humide pour enlever la sueur.

11. Nous nous enveloppons dans une couverture.

Enveloppés dans une couverture ou enfilés des vêtements chauds, nous augmentons encore plus la température et, de ce fait, la charge sur le cœur et les vaisseaux sanguins augmente. Si vous restez trop longtemps dans un tel «hammam», vous risquez de subir des chutes de pression et un essoufflement.

La bonne approche:

  • Portez des vêtements en coton léger qui absorbent la transpiration.
  • Vous pouvez conclure lorsque la température baisse.

Avis d'expert: Pourquoi boire de l'eau en cas de maladie? - Om Activ

Pratiquement dans chacun d'eux, vous mettrez une danse pour votre bien-aimé. Beau cadeau.

Pendant longtemps, nous n'avions aucune recette à base de viande. Correct

Non, l'article n'a pas un mot. A donné une réponse détaillée.

Pratique du yoga, activement utilisée par les psychologues.

De la superposition au mauvais goût - une étape. Nous ne vous laisserons pas le faire.

Calculez le tarif pour votre bébé. Il y a beaucoup de valeurs variables.

  • Être fort
  • Faible en gras
  • PENSEZ Boisson
  • PAS DE STRESS
  • Plus amusant
  • Om enfants

Avis d'expert: Pourquoi boire de l'eau en cas de maladie?

Avis d'expert: Pourquoi boire de l'eau en cas de maladie?

Pharmacien de première catégorie, assistant au Département de Pharmacie Sociale de l'Université Médicale «N. Testemytsyanu», membre de l'association H4H (hydratation pour la santé)

Nous avons appris de notre expert, un pharmacien de catégorie I, membre de l'association Hydration pour la santé, Olesya Kozmik, que ce conseil était préjudiciable ou utile.

Bien sûr, pendant ARVI ou ORZ, vous devez boire plus d’eau. Combien Pas plus de deux litres par jour et plus que votre consommation habituelle. Une forte augmentation de la consommation d'eau ne fera que surcharger le système urinaire.

Votre objectif est de prévenir la déshydratation, car le corps perd beaucoup d’eau en cas de maladie!

De quoi a-t-on besoin d'eau supplémentaire pendant une maladie?

Transpiration accrue

La transpiration est une fonction du corps qui normalise la température corporelle et élimine les toxines. Pendant la maladie, la température et la quantité de toxines dans le corps augmentent - par conséquent, la transpiration augmente.

Respiration rapide

Une personne en bonne santé qui respire seulement perd 300 ml d'eau par jour. En raison de l'augmentation de la température, la respiration s'accélère et les pertes en eau augmentent.

Formation d'excréta

En se débarrassant de l’infection qui s’est accumulée sur les muqueuses, le corps consomme de l’eau, en l’évacuant hors des muscles, de la peau et du foie, s’il ne coule pas en quantité suffisante.

Augmentation de la miction

Le corps doit perdre beaucoup d'eau en urinant. C'est le moyen le plus rapide d'éliminer les produits de virus, bactéries, toxines.

Humidification de l'air inhalé

Même les personnes en bonne santé qui doivent passer beaucoup de temps dans une pièce chauffée avec de l'air sec devraient boire plus d'eau.

Que pouvons-nous dire des patients dont le corps fonctionne à la limite, essayant de ruiner l'infection.

Vous ne le remarquez pas, mais le corps dépense beaucoup de liquide pour humidifier l'air inhalé!

Ventilez la pièce où se trouve le patient toutes les deux heures!

Une consommation d'eau inadéquate ralentit la récupération et augmente les symptômes!

Causes de la récupération retardée de la déshydratation

Coagulation sanguine

En raison du manque d'eau dans le corps, le sang se condense. Un sang épais ne tolère pas les oligo-éléments, l'oxygène et, pire encore, reproduit les anticorps, les cellules mêmes du système immunitaire qui doivent être vaincues par un virus ou une bactérie.

Séchage des expectorations

En cas de manque de liquide, le mucus et le mucus sécrété (morve et expectoration) s’assèchent. Le corps ne peut pas éliminer les bactéries séchées. De plus, un tel environnement est plus favorable au développement de bactéries et de virus.

Travail du foie difficile

Le foie est responsable de l'élimination des toxines. Avec une quantité d'eau insuffisante, ses possibilités sont limitées.

Maux de tête, forte baisse de force, perte de concentration - ce ne sont pas seulement des symptômes d'infection virale, mais également de déshydratation. Donc, en limitant votre consommation d'eau pendant une maladie, vous doublez les symptômes.

Comment boire de l'eau pendant la maladie?

- Buvez de l'eau tiède. L'eau chaude irrite la surface déjà enflammée de la gorge.

-Buvez de l'eau souvent par petites gorgées. Ne buvez pas d’eau en une gorgée - cela surchargerait les systèmes du corps.

-Préparez des thés naturels, tels que gingembre, vert, camomille, sauge, églantier. Le thé aux framboises augmente la transpiration, ce qui amène la récupération. Mais assurez-vous de compenser la perte de liquide!

-Remplacez les aliments par des boissons. Ne surchargez pas le foie, engagé dans le nettoyage du corps. Ne pas vouloir manger - ne pas manger. Buvez de l'eau.

Et rappelez-vous que vous ne pouvez boire le médicament qu’avec de l’eau potable!